Faits divers

Nordahl Lelandais avoue avoir pris Arthur Noyer en stop la nuit de sa disparition

Nordahl Lelandais, le principal suspect dans le meurtre de Maëlys et du caporal Noyer et de Maëlys a reconnu avoir pris celui-ci en stop le soir de sa disparition.

STORY - Episode 2/7

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Nordahl Lelandais est de nouveau passé aux aveux. En effet, selon une information de BFM TV de ce vendredi 9 mars, lors de son audition en février dernier, le suspect a reconnu avoir pris en stop le caporal Arthur Noyer. Il l’aurait fait monter dans son véhicule à la sortie d’une discothèque dans la nuit du 11 au 12 avril 2017. Soit, le soir de la disparition du militaire.

Un trajet en stop

Nordahl Lelandais avait déjà avoué, mi-février, qu’il avait tué Maëlys, qui avait disparu dans la nuit du 26 au 27 août. Ses aveux avaient permis aux enquêteurs de retrouver le corps de la fillette de 9 ans.

Depuis, l’ancien militaire a été mis en examen et incarcéré pour le meurtre du capitaine Arthur Noyer. Il avait disparu en avril dernier alors qu’il regagnait sa caserne en stop. En effet, soupçonné d’avoir été présent à Chambéry, en Savoie, le jour de la disparition du caporal de 23 ans, Nordahl Lelandais avait été mis en examen, en décembre, pour le meurtre d’Arthur Noyer. Lors de son audition par les juges d’instructions le 5 février, il aurait également avoué avoir pris le militaire en stop. Il serait monté dans le véhicule à la sortie d’une discothèque de la ville la nuit de sa disparition. Toutefois, il a assuré l’avoir « déposé un peu plus loin ».

En outre, dans ce dossier, la proximité des deux hommes la nuit de la disparition d’Arthur Noyer avait été établie. Et ce, grâce à leurs téléphones. Car, les deux appareils « avaient déclenché entre 23h48 et 3h41 les mêmes relais », suggérant un déplacement commun. Mais aussi dans une zone proche du lieu où ont été retrouvés les restes de la victime.

Le 18 février, soit 4 jours après que Nordahl Lelandais a avoué avoir tué « involontairement » la petite Maëlys, les parents d’Arthur Noyer avait lancé un appel sur Facebook, pour réclamer la vérité sur la mort de leur fils.

Nordahl Lelandais, évoqué dans d’autres dossiers

Outre ces deux affaires, le nom de Nordahl Lelandais est évoqué dans d’autres dossiers de disparitions. Notamment celles de Jean-Christophe Morin et d’Ahmed Hamadou. Introuvables depuis 2011 et 2012 alors qu’ils participaient, à un an d’intervalle, au même festival au Fort de Tamié, en Savoie. Une piste est également étudiée dans deux autres disparitions. Celle d’une femme de 29 ans et quadragénaire, disparus respectivement en 2011 et 2016.

Publié le vendredi 9 mars 2018 à 10:39, modifications vendredi 9 mars 2018 à 15:21

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !