Faits divers

Nanterre : Un policier soupçonné d’avoir utilisé la carte bancaire d’un gardé à vue

L’histoire n’est pas banale. Ainsi, alors qu’il était placé en garde à vue, en 2014, un individu aurait prêté sa carte bancaire au policier qui l’interrogeait afin que ce dernier aille retirer de l’argent au distributeur « pour la compagne » de l’homme arrêté. Problème : l’agent officiant pour l’Office central de lutte contre la cyber-criminalité de Nanterre aurait également utilisé la carte pour son profit personnel…

Voilà un fait divers peu commun ! Et pour cause, un policier travaillant pour l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC) de Nanterre a été mis en examen, jeudi 26 janvier pour « escroquerie » et « abus de confiance ».

En effet, comme le rapporte Le Parisien, le policier est soupçonné d’avoir effectué un retrait avec la carte bancaire d’un homme placé en garde à vue. Le préjudice s’élèverait à plusieurs centaines d’euros. Des faits qui se seraient déroulés à l’automne 2014.

DES DOCUMENTS FALSIFIÉS RETROUVÉS

Placé sous autorité judiciaire par un juge d’instruction de Nanterre, le gardien de la paix de 41 ans a expliqué qu’il avait dû se rendre au distributeur avec la carte de son gardé à vue afin de retirer de l’argent pour la compagne de ce dernier. Problème : selon l’enquête, le policier est retourné retirer du cash peu après. Une somme qu’il a semble-t-il gardé pour lui !

Au cours d’un perquisition effectuée à son domicile, de vrais-faux formulaires à l’en-tête d’Interpol ont également été retrouvés. C’est ce qui s’appelle être dans de sales draps…

Publié le mercredi 1 février 2017 à 11:39, modifications mercredi 1 février 2017 à 11:08

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !