Faits divers

Mulhouse : 5 morts dans l’incendie d’un immeuble H.L.M. de Bourtzwiller

Un incendie dans immeuble H.L.M. dans la nuit de dimanche à lundi a fait cinq morts et huit blessés dans le quartier de Bourtzwiller à Mulhouse.

L’incendie dans un immeuble à Mulhouse (Haut-Rhin) a fait cinq morts et huit blessés dont trois graves dans la nuit de dimanche 1er octobre. Le drame a eu lieu dans un immeuble du quartier de Bourtzwiller, dans le nord de la métropole du Haut-Rhin.

Un départ de feu dans une cave

Selon FranceInfo Grand-Est, le feu s’est déclaré dans une cave du bâtiment H.L.M. de quatre étages vers minuit le dimanche 1er octobre. Effectivement, à l’arrivée des pompiers, une épaisse nappe de fumée avait déjà engorgé la cage d’escalier. Ainsi, une vingtaine de personnes ont pu se réfugier aux fenêtres et être sauvées par les secours.

En outre, une cinquantaine de pompiers, provenant de tout le département, ont été mobilisés. Si la plupart des habitants ont pu être mis en sécurité, le premier bilan reste lourd. En effet, cinq personnes sont décédées notamment à cause des fumées. Il s’agit d’un adulte et de quatre enfants.

On compte quatre enfants et un adulte parmi les victimes. On est en train de confirmer les identités.

A déploré à l’AFP le maire Les Républicains de Mulhouse, Jean Rottner.

C’est terrible, toute la ville est secouée par ce drame.

A-t-il ajouté.

De plus, huit autres victimes, blessées, ont été conduites à l’hôpital pour des intoxications ou des brûlures. Trois sont dans un état jugé sérieux. Selon le quotidien L’Alsace, une femme et un homme âgés de 31 ans ainsi qu’un garçon de 8 ans seraient « en urgence absolue ». Cette information a été confirmée dans un communiqué émis par la mairie.

C’est un immeuble en très bon état, situé dans une cité apaisée, où il n’y a pas de difficultés particulières.

A déclaré le maire.

Par ailleurs, Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur, a présenté ses condoléances aux familles des victimes. Il a exprimé son soutien aux blessés dans un communiqué publié ce lundi. Une enquête a été ouverte par la Police nationale pour déterminer les causes de ce sinistre.

Pour rappel, des incendies à Grenoble et à Limoges avaient étés revendiqués par l’ultra-gauche.

Publié le lundi 2 octobre 2017 à 12:20, modifications lundi 2 octobre 2017 à 11:52

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !