Faits divers

Mort de la journaliste Kim Wall : le sous-marin Nautilus va être inspecté à nouveau

Le sous-marin Nautilus, conçu par Peter Madsen, le principal suspect dans l’enquête sur les circonstances exactes de la mort de la journaliste Kim Wall, va être de nouveau fouillé par la police. Les enquêteurs vont tenter de découvrir des indices qui pourraient éclairer les pistes sur la disparition de la journaliste Kim Wall, dont le tronc décapité et amputé a été retrouvé.

STORY - Episode 5/19

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

La police de Copenhague a annoncé mardi qu’elle allait procéder à un nouvel examen du sous-marin le Nautilus, conçu par Peter Madsen. De nombreux indices et des éléments auraient pu être dissimulés à bord et être passés totalement inaperçus lors de la première inspection.

Peter Madsen affirme que la journaliste suédoise de 30 ans, Kim Wall, serait morte accidentellement à bord. Il aurait ensuite jeté son corps dans la baie de Køge. Le tronc décapité et amputé de la jeune femme avait été retrouvé le 21 août à proximité. Les enquêteurs sont d’ailleurs toujours à la recherche du reste du corps. Selon la police de Copenhague, Peter Madsen « nie l’homicide et l’atteinte à l’intégrité du cadavre ».

Des traces suspectes découvertes lors de la première fouille du sous-marin

Lors des investigations au cœur du sous-marin le 13 août dernier, la police danoise avait retrouvé des traces de sang appartenant à Kim Wall. Selon la rédaction de Paris Match, les autorités ont indiqué cette semaine qu’elles allaient désormais inspecter le Nautilus avec un scanner. Les enquêteurs vont ainsi tenter de « rechercher des indices, des armes [et de] potentielles pièces dissimulées ». Les forces de l’ordre souhaitent « exclure la possibilité qu’il puisse y avoir des pièces non explorées » à bord.

Les circonstances étranges de la disparition du sous-marin

Le sous-marin avait disparu dans la soirée du 10 août, dans le détroit d’Öresund entre le Danemark et la Suède. Peter Madsen et Kim Wall étaient les deux seules personnes à bord de l’embarcation. La jeune journaliste effectuait un travail de repérage dans le cadre d’un futur reportage. Le lendemain, le Nautilus a été retrouvé à une cinquante de kilomètres de la capitale danoise. L’embarcation avait soudainement coulé juste après le sauvetage de Peter Madsen. L’homme a été retrouvé seul à bord. La police avait lancé un avis de recherche afin de retrouver la journaliste.

Les enquêteurs soupçonnent le propriétaire du Nautils d’avoir sabordé lui-même le sous-marin. Peter Madsen fait l’objet d’une enquête pour « homicide involontaire par négligence » suite à la découverte du corps mutilé de Kim Wall. Le 12 août, les autorités danoises avaient renfloué le sous-marin qui avait été remorqué à Copenhague afin que des recherches soient effectuées à bord.

L’étau judiciaire se resserre autour de Peter Madsen

Le parquet danois a annoncé le 24 août son intention de demander la requalification en « meurtre » des poursuites engagées contre Peter Madsen. La nouvelle inspection du sous-marin pourrait faire basculer l’enquête. Peter Madsen, actuellement placé en détention provisoire, pourrait être présenté à un juge début septembre. Il clame toujours son innocence.

Publié le jeudi 31 août 2017 à 17:34, modifications mercredi 4 octobre 2017 à 14:38

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !