Faits divers

Mort d’Arthur Noyer : Ses parents sortent du silence et passent « en mode guerrier »

Didier et Cécile Noyer, les parents d’Arthur Noyer, racontent leur détermination « pour qu’il y ait justice et vérité », un an et demi après la mort de leur fils, tué par Nordahl Lelandais.

STORY - Episode 1/7

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

Episode suivant >>

Cécile et Didier Noyer, les parents du caporal Arthur Noyer, tué par Nordahl Lelandais, restent éloignés des médias depuis la mort de leur fils, en avril 2017. Or, une fois n’est pas coutume, ils sont sortis de leur silence lundi 1er octobre dans les colonnes du Parisien. A cette occasion, ils ont confié ne plus rien attendre de l’ancien maître-chien, qui « de toute façon, ne parlera pas ».

Se battre pour qu’il y ait justice

Pour mémoire, le caporal Arthur Noyer a disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017, après une soirée dans le centre-ville de Chambéry, en Savoie. Ce n’est que le 7 septembre dernier, huit mois après l’identification de ses restes, que ses obsèques ont pu avoir lieu. Nordahl Lelandais, l’unique suspect, a été mis en examen en  décembre dernier. En effet, il a avoué avoir tué « accidentellement » le militaire

Pour autant, leur combat des parents du jeune militaire est toujours d’actualité. En effet, Cécile et Didier Noyer ont confié :

On ne veut pas que (Nordahl Lelandais) ait une autre victoire sur nous. Et il ne l’aura pas. C’est nous qui allons vaincre.

Le couple a déclaré « être passé en mode guerrier ».

On va se battre pour qu’il y ait justice et vérité. Cela prendra le temps que cela prendra. Mais on y arrivera.

A martelé la mère du caporal sur RTL. Néanmoins, si elle ressent « de la haine » pour Nordahl Lelandais, Cécile Noyer ne veut pas se laisser envahir par ce sentiment « destructeur ».

Le mépris qu’on a pour lui va nous donner de la force pour le faire tomber.

A-t-elle clamé. Une combativité également très prégnante chez Didier Noyer :

Nous allons continuer d’avancer, de vivre. Avec force, humilité et courage.

Une vraie perpétuité

Pour ces parents endeuillés par la mort de leur fils, Nordahl Lelandais, également mis en examen pour le meurtre de Maëlys, est « un prédateur social », qui manie avec aisance le mensonge.

Il a commencé par dire : ‘oui, j’étais à Chambéry, mais je n’y suis pour rien’. Puis : ‘je l’ai pris en voiture, je l’ai déposé un peu plus loin et il était vivant. Enfin : ‘je l’ai emmené dans ma voiture, il est tombé et il est mort’. On attend donc le prochain épisode.

D’ici là, pour faire la lumière sur l’assassinat de leur fils, Didier et Cécile Noyer font entièrement confiance aux forces de l’ordre. “Seuls des éléments techniques et le travail des enquêteurs et de la justice feront qu’à un moment, il parlera” a plaidé le père du jeune chasseur alpin. Par ailleurs, le 24 septembre dernier, Bernard Boulloud, l’avocat des parents du caporal Noyer, avait déjà lancé un appel à Nordahl Lelandais :

S’il a vraiment de la pitié, s’il est humain, qu’il enlève la souffrance en disant ce qu’il a fait.

Enfin, si la peine de mort n’est pas leur souhait, Cécile Noyer a estimé « important qu’il y ait une vraie perpétuité ».

Car dans vingt ans, cela me ferait suer de le recroiser dans la rue.

Publié le mardi 2 octobre 2018 à 12:36, modifications mardi 2 octobre 2018 à 12:31

Naviger dans la "Story"

Episode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !