Faits divers

Un mois avant le meurtre de Maëlys, la plainte d’une ex de Nordahl Lelandais

L’ex de Nordahl Lelandais avait déposé plainte pour “mise en danger de la vie d’autrui avec risque immédiat de mort”.

STORY - Episode 72/86

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Affaire Maëlys

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

C’est un cri d’alarme qui n’a pas été entendu. En juillet 2017, une ex petite amie de Nordahl Lelandais déposait plainte contre lui. Un mois plus tard, il tuait la petite Maëlys.

Menacée quand elle voulait le quitter

C’est un nouvel élément qui vient s’ajouter au trouble dossier de Nordahl Lelandais. Une plainte déposée contre lui pour “mise en danger de la vie d’autrui avec risque immédiat de mort” expliquent nos confrères du Parisien. Cette plainte avait été déposée par Karine, 38 ans son ex-compagne. En décembre 2016, alors qu’elle souhaite le quitter, elle subit violences et harcèlement.

Ensemble depuis quelques mois, il la considère alors comme la femme de sa vie. Mais, quand il découvre qu’elle lui ment et le trompe, il ne le supporte pas.

Il l’a giflée violemment. Il ne voulait pas de cette séparation

explique ainsi Ronald Gallo, l’avocat de la jeune femme. Celle-ci entre alors dans un cycle infernal de harcèlement. Menaces téléphoniques et physiques se multiplient. Elle tente une première fois de porter plainte, mais sans succès.

On lui a rétorqué qu’elle n’avait pas de preuve, qu’il fallait même qu’elle arrête de provoquer Lelandais.

En juillet, celui-ci va toutefois trop loin en essayant de foncer sur elle avec sa voiture. A la gendarmerie de Pont-de-Beauvoisin, elle réussit à déposer plainte malgré les pressions de Nordahl Lelandais.

Les gendarmes ont pris sa plainte et le parquet de Chambéry a qualifié les faits de mise en danger de la vie d’autrui avec risque immédiat de mort. Ce qui n’est quand même pas rien !

Un mois plus tard, il kidnappait la petite Maëlys et la tuait. Mais, la jeune femme ne veut pas apparaître simplement comme un témoin, mais bien comme une victime, une survivante.

J’ai été sauvée par la mort de Maëly

résume-t-elle.

Publié le mercredi 4 avril 2018 à 14:35, modifications mercredi 4 avril 2018 à 14:33

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !