Faits divers

Meurtre d’Angélique : le meurtrier David R. présente “un risque majeur de suicide”

D’après son avocat, David R., qui a reconnu le meurtre de la petite Angélique, serait dans un état psychologique préoccupant.

L’avocat commis d’office Eric Demey, chargé de défendre David R., qui a avoué le meurtre de la petite Angélique, s’est entretenu avec son client à Lille. Au micro d’Europe 1, celui-ci a fait part de l’état préoccupant du meurtrier, qui affirme être “très conscient de la gravité de son crime“.

Il s’est montré très coopératif

D’après maître Eric Demey, qui a rencontré son client avait qu’il ne soit déféré au Palais de justice, David R. serait dans un état psychologique très fragile, avec un “risque majeur de suicide” :

Il était abattu. Il était perdu, hagard. Il était bouleversé, en larmes à plusieurs reprises. Il a évoqué une sorte de cauchemar. Il ne s’explique pas ce qui s’est passé. Il est très conscient de la gravité de son crime.

David R., qui a avoué avoir violé puis étranglé la petite Angélique Six, âgée de 13 ans, a été mis en examen ce lundi 30 avril au soir. Il avait déjà été condamné pour viol en 1996, avant de sortir de prison en 2000.

Le suspect a été interpellé ce samedi, et il ne lui a fallu que très peu de temps pour reconnaître les faits. Il a ensuite mené les la police au lieu où il avait déposé le corps d’Angélique. Il s’agit d’un meurtre d’autant plus inexplicable que David R. est marié et père de deux enfants.

 

 

Publié le mardi 1 mai 2018 à 13:22, modifications mardi 1 mai 2018 à 13:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !