Faits divers

“Je me suis sentie sale” : le témoignage choc d’une victime du violeur de la Sambre

L’une des victimes du violeur de la Sambre s’est livrée sur son agression particulièrement violente.

L’une des victimes de Dino Scala, surnommé le violeur de la Sambre pour les nombreux viols qu’il a commis depuis plus de 20 ans, s’est livrée devant les caméras de BFMTV. Son témoignage choc montre à quel point la perversité de cet homme est sans limite.

“J’ai cru que j’allais mourir”

Le témoignage sans filtre de cette victime, nommée Carmen, est glaçant. Elle dresse en effet le portrait d’un agresseur violent, sans état d’âme et sans remord. C’est en rentrant du travail, un soir du 21 janvier 2002, que celle-ci a été victime d’une tentative de viol particulièrement brutale.

Je revenais du travail. Je me suis fait attraper par derrière. Il m’a attrapée par les cheveux. J’avais une queue de cheval. Ensuite il m’a mis une arme blanche au cou. Il a attaché mes mains, a bandé mes yeux. Il m’a donné un coup au départ, et après il a commencé à vouloir me toucher, mais il a été dérangé par un camion qui passait à ce moment-là. Donc ensuite il m’a lancée, m’a jetée par terre, et il est parti.

Ce mode opératoire correspond à celui décrit par de nombreuses victimes de viols dans la région de la Sambre. Les victimes, comme Carmen, sont pour la plupart brisées et ne se sont jamais remises de cette expérience douloureuse. Pourtant, rien n’aurait pu désigner Dino Scala, ce père de famille d’apparence paisible comme le coupable.

Celui-ci a en effet été interpellé en février 2018. Marié et père de 3 enfants, cet homme de 57 a été mis en examen pour 19 viols perpétrés depuis la fin des années 1990. Il a par ailleurs lui-même estimé ses victimes au nombre de 40.

 

Publié le samedi 24 mars 2018 à 11:17, modifications samedi 24 mars 2018 à 10:32

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !