Faits divers

Marseille : Une invasion de rats provoque la fermeture d’une école maternelle

L’école La Rose Val Plan a été fermée ce lundi au motif de présence de rats.

L’école La Rose Val Plan située dans les quartiers nord de Marseille est restée fermée lundi 7 novembre à cause de la présence de rats dans l’établissement.

En entrant dans la maternelle le personnel enseignant et les parents ont eu la mauvaise surprise de découvrir que des rats s’étaient invités et erraient dans les classes et dans le bureau de la direction.

Les 146 écoliers inscrits, selon le site de l’académie d’Aix-Marseille, ont donc été renvoyés chez eux, laissant les parents se débrouiller pour faire garder leurs enfants.

Dans le même temps, la mairie du 13e arrondissement a déclaré que :

La présence d’un seul rat a été détectée.

La municipalité a fait intervenir les services de dératisation dès le lundi après-midi :

Toutes les mesures ont été prises pour que ce rat disparaisse.

A assuré un représentant des services techniques, qui a également précisé que des pièges avaient été posés.

Les cours reprendront mardi et à aucun moment aucun élève ni membre du personnel n’a été en danger.

Ce fait-divers fait écho à la polémique débutée au début de l’année 2016 et qui portait sur l’état de vétusté de certaines écoles maternelles et élémentaires à Marseille. Elle avait été dévoilée au public avec la publication d’une lettre ouverte d’une enseignante dénonçant les conditions difficiles dans lesquelles elle exerçait son métier.

Mise en demeure, en février dernier, par le ministère de l’Éducation nationale d’entreprendre des travaux en urgence pour améliorer l’accueil des 76 000 élèves des établissements scolaires de la ville, la mairie de Marseille avait lancé en urgence une série de travaux et fait voter une enveloppe de 5 millions d’euros supplémentaires pour les réparations dans les écoles en 2016.

En août dernier, Jean-Claude Gaudin, le maire Les Républicains de Marseille, s’était félicité des :

400 chantiers dans 250 écoles engagés au cours de l’été.

Pour poursuivre sur sa lancée, le Conseil municipal a programmé de poursuivre ses efforts de réfection en 2017 et 2018.

L’État a de son côté attribué 5 millions d’euros pour ces aménagements dans le cadre de la politique de la ville.

Pour les élus du secteur cet incident n’a rien d’étonnant au regard de l’état d’insalubrité du quartier. Ils ont estimé que ce n’était pas uniquement à l’école d’être dératisée mais à l’ensemble du quartier, voire de la ville de Marseille.

Publié le mardi 8 novembre 2016 à 15:50, modifications mardi 8 novembre 2016 à 15:57

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !