Faits divers

Malaisie : Un anesthésiste soupçonné d’avoir asphyxié sa femme et sa fille avec un ballon de yoga rempli de monoxyde de carbone

Un anesthésiste malaisien est soupçonné d’avoir assassiné sa femme et sa fille dans d’atroces circonstances. Les deux femmes ayant été retrouvées dans leur voiture, asphyxiées au gaz.

Khaw Kim-sun, médecin anesthésiste en Malaisie, comparait cette semaine devant la Haute cour de Hong-Kong comme principal suspect de la mort de sa femme et de sa fille, survenue en 2015. Leurs corps avaient été découverts inertes dans la voiture familiale, fermée à clef, au côté d’un ballon de yoga contenant du monoxyde de carbone.

Leur fille de seize ans décédée avec sa mère

Plaidant non coupable, Khaw a pourtant été aperçu à l’Université chinoise de Hong-Kong, où il travaillait comme professeur associé, en train de remplir deux ballons de yoga du fameux gaz à l’origine de la mort de son épouse et de leur fille de 16 ans, selon les informations du journal local South China Morning. Bien qu’il soit présent dans l’environnement, le monoxyde de carbone, lorsqu’il est inhalé à fortes doses, peut causer des pertes de conscience et entraîner la mort.

Surpris par ses collègues, il affirme que les ballons étaient pour des rats

Surpris par ses collègues dans le département dédié à l’anesthésie, l’homme de 53 ans aurait justifié son acte d’une curieuse manière, affirmant qu’il comptait utiliser ces ballons sur des lapins. Il aurait ensuite dit aux autorités qu’ils étaient destinés à débarrasser sa maison de rats. Une version que réfute l’un de ses employés domestiques, qui a témoigné en disant que les rongeurs n’ont jamais été un problème d’ordre majeur.

Malaisie : Un anesthésiste soupçonné d'avoir asphyxié sa femme et sa fille avec un ballon de yoga rempli de monoxyde de carbone

Portraits du docteur Khaw Kim-sun et de sa femme.

Infidèle, le professeur prévoyait de tuer sa femme

Mais les procureurs ont indiqué que le couple du suspect faisait face à des difficultés. Ce dernier ayant une liaison avec une étudiante, sa femme refusait de divorcer. Cependant, l’enquête a permis de déduire que l’enseignant ne comptait pas tuer sa fille. Le média hong-kongais précise que le médecin n’était pas informé du fait que l’adolescente ne soit pas en cours ce jour-là. Le ballon en question a été retrouvé à l’arrière de leur véhicule.

Les deux victimes ont été transportées à l’hôpital du Prince of Wales de Sha Tin, un district de Hong-Kong, où leur décès a été constaté. Khaw était également employé dans l’établissement en tant que docteur.

Publié le lundi 27 août 2018 à 16:36, modifications lundi 27 août 2018 à 14:39

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !