Faits divers

Lyon : Agacés par la richesse de leur camarade, ils le braquent

A Lyon, alors qu’il vient d’hériter d’une petite fortune et l’étale dans son lycée, un jeune homme de 17 ans s’est fait voler et agresser à coups de marteau. Un fait divers riche en enseignements pour les auteurs de l’agression comme pour leur victime.

L’amateurisme de l’affaire pourrait faire sourire s’il ne révélait pas une fascination dangereuse et inconsciente pour l’argent. Les faits se sont déroulés à Lyon et remontent au 15 janvier. Ils sont relatés aujourd’hui par le journal Le Progrès.

A Lyon, la richesse en toute indiscrétion

A 17 ans, celui qui est encore lycéen hérite d’une petite fortune. Une soudaine richesse dont le jeune homme fait étalage auprès de ses camarades. Mais cette attitude ostentatoire va lui en coûter. En effet, à force de trop se vanter, il suscite la convoitise d’autres lycéens, qui décident alors de le braquer. C’est ainsi que le soir du 15 janvier, une jeune fille sonne à son domicile, dans le quartier lyonnais de Vaise. A peine le jeune homme a-t-il ouvert la porte qu’une deuxième jeune fille surgit. Armée d’un marteau, elle le frappe une fois à la tête.

Il se la pétait avec son héritage.

Le butin s’élève autour de 30 000 euros et comprend notamment deux montres Rolex, un Iphone X, et de la maroquinerie Louis Vuitton. Choquée et blessée à la tête, la victime reçoit une ITT de 7 jours.

Le bijoutier appelle la police

Mais on ne s’improvise pas braqueurs, et les apprentis voleurs vont vite déchanter. Lorsqu’un jeune homme se présente dans une bijouterie pour faire évaluer une des montres volées, dès le lendemain de l’agression, la chance a déjà tourné. La victime est en effet passée peu auparavant pour récupérer les factures en vue des démarches auprès de la police et des assurances. Le bijoutier fait le lien et prévient ainsi la police. Le complice des deux jeunes filles prend la fuite, abandonnant dans sa course la montre volée, et son téléphone. Une aubaine pour la police, qui de là remonte facilement aux auteurs de l’agression.

Après quelques jours de surveillance et de vérifications, le jeune homme ainsi que les deux jeunes filles sont interpellés. Ils dénoncent alors un quatrième larron, présenté comme le commanditaire du vol avec violence. Issus tous les quatre de milieux plutôt favorisés, mineurs et inconnus jusque-là des services de police, ils ont été présentés à un juge qui les a laissés libres. Ils doivent cependant rester à disposition de la justice, une information judiciaire ayant été ouverte.

Publié le mardi 30 janvier 2018 à 15:36, modifications mardi 30 janvier 2018 à 12:44

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct