Faits divers

L’histoire de l’enfant qui a vécu dans la nature parmi les loups

loups

Marcos Rodriguez Pantoja a vécu pendant 12 ans au milieu de la nature, avec pour uniques compagnies les loups.

12 ans parmi les loups

Vendu par son père à un pasteur, Marcos Rodriguez Pantoja s’est retrouvé livré à lui-même, en plein milieu de la Sierra Montana, en Espagne, après la mort de celui-ci. Âgé alors de 7 ans, il a vécu pendant 12 ans, en plein milieu de cette nature hostile, avec des loups.

Contrairement à ce que l’on peut croire, le petit Marcos n’a jamais voulu revenir dans la société. Enfant, il avait souffert des coups de sa mère et de l’abandon de son père. Il rejetait donc tout ce qui avait un lien avec notre monde.

Un jour, je suis entré dans une grotte et j’ai commencé à jouer avec des bébés loups qui vivaient et dormaient là. Plus tard, la mère est arrivée avec de la nourriture pour eux. Elle m’a regardée d’un air menaçant (…) Après avoir nourri ses enfants, elle m’a lancé un bout de viande. Je ne voulais pas le toucher, car je pensais qu’elle allait m’attaquer, mais elle a commencé à le pousser vers moi avec son museau,

a-t-il affirmé à la BBC.

Surnommé le Mowgli Espagnol, Marcos avait 19 ans quand il a été retrouvé dans la forêt. Il marchait alors à quatre pattes et grimpait aux arbres avec une grande facilité. Il communiquait par grognements et hurlements.

Déçu par les Hommes

Depuis, l’enfant loup a dû réapprendre à vivre parmi les humains. Terriblement déçu par les Hommes et leur mode de vie, l’Espagnol de 72 ans a exprimé son désir de retourner vivre parmi les animaux. Mais retourner vivre dans la forêt n’est pas si simple.

Les loups ne me reconnaissent plus si facilement. Si je les appelle, ils répondent mais ils ne s’approchent pas de moi à cause de mon odeur. Je porte maintenant du parfum et je sens l’homme.

Marcos a également déclaré qu’il ne s’était jamais senti intégré dans la société. À plusieurs reprises, il a été trompé, trahi et exploité. D’ailleurs, les gens continuent de se moquer de lui car il ne s’intéresse pas à la politique, au football ou à la technologie. Il ne comprend pas pourquoi les êtres humains se plaignent autant alors qu’ils ont tout pour aller de l’avant, survivre et être heureux.

Publié le lundi 9 avril 2018 à 15:42, modifications lundi 9 avril 2018 à 13:22

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !