Faits divers

Aveyron : L’éleveur a traîné et tué la conseillère

Une jeune conseillère de 25 ans est morte après avoir été traînée et poussée dans un étang ce mercredi 17 février.

C’est un triste fait divers. Une jeune femme de 25 ans , Elodie B technicienne spécialisée dans le contrôle laitier est décédé après avoir été poussé à 7h30 du matin dans un étang glacé. Elle était venue pour une mission contractuelle sur l’exploitation familiale des frères Espinasse. Stéphane Le Foll a dû expliquer quelques heures après le drame, que la jeune femme n’avait pas été tuée durant un “contrôle” mais lors d’une “démarche de conseil”. Le ministre de l’Agriculture a dénoncé un “événement grave” et a spécifié que ce n’était pas le chef d’exploitation, Bertrand. E., 46 ans qui était l’auteur du crime mais son frère Xavier E., âgé de 47 ans qui aurait poussé la jeune femme dans l’étang.

Il n’y a “pas eu d’altercation, pas de dispute, pas de contentieux

Le procureur a déclaré que la “visite avait commencé tout à fait normalement”et qu’elle avait “fini son travail au moment où elle a été agressée”. “L’agriculteur l’a attrapée, il l’a agressée et il l’a tuée, ajoutant : il «l’a prise à bras-le-corps, l’a traînée vers un étang proche». La jeune femme aurait été «traînée» et serait ensuite «morte étouffée, noyée». Le procureur a précisé que l’éleveur n’avait pas “d’antécédents judiciaires”.

Elle a vraisemblablement résisté

L’inspectrice est tombée en arrêt cardio-respiratoire et est décédé aux alentours de 9 heures du matin. Une autopsie doit être effectuée ce jeudi mais d’après les premiers éléments de l’enquête la jeune femme portait de nombreuses ecchymoses.

 Il n’y a pas eu “de témoin direct des faits

C’est Bertrand Espinasse, le chef d’exploitation qui a alerté les pompiers avec un voisin.  Le procureur a estimé que “les premières déclarations de l’intéressé ne vont pas dans le sens du malaise du monde agricole”. Signalant que l’exploitation n’était “pas connue par la chambre d’agriculture” pour des difficultés financières. Les deux frères vivaient seuls «enfermés» avec leur père de 78 ans, dont ils avaient repris l’exploitation. Un ancien employeur et voisin de Xavier E., Gilbert Pouget, a expliqué que les deux frères” s’engueulent tout le temps et qu’ ils ne sortent que pour la traite des bêtes”. Gilbert Pouget ne s’«étonne» pas du drame car le gardé à vue est «dépressif» depuis le décès de sa mère et «a dû péter un câble».

https://twitter.com/SLeFoll/status/699919201067233280?ref_src=twsrc^tfw

 

Publié le jeudi 18 février 2016 à 11:41, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !