Faits divers

Leicester : Trois arrestations dans l’enquête sur l’explosion qui a fait cinq morts

L’explosion, survenue dimanche, a pulvérisé un immeuble dans la ville de Leicester. De nombreuses zones d’ombre persistent autour de cet événement dramatique. Les enquêteurs viennent de franchir une étape importante avec l’arrestation de trois individus.

Trois hommes ont été arrêtés mercredi dans le cadre de l’enquête sur l’explosion survenue dimanche soir à Leicester. Un immeuble entier a été pulvérisé. L’incendie, après l’explosion, a ravagé le bâtiment. Les trois individus arrêtés sont soupçonnés d’homicide involontaire. Ce terrible drame a coûté la vie à cinq personnes.

Les trois hommes sont tous âgés d’une trentaine d’années.

La police a demandé « aux médias et au public de ne pas se perdre en conjectures sur l’identité des personnes arrêtées, les circonstances qui ont pu conduire à leur arrestation et la cause de l’explosion ». A ce stade de l’enquête, il n’y a « aucune preuve que les événements de dimanche soir sont en quelque sorte liés au terrorisme ». Trois hommes, soupçonnés d’être les auteurs de l’explosion à Leicester, ont donc été arrêtés, ce mercredi 28 février. Les suspects, tous âgés d’une trentaine d’années, font face à une accusation provisoire d’homicide involontaire. Leur identité n’a pas été révélée par la police britannique.

Les principales victimes identifiées

Une mère de famille de 46 ans et deux de ses enfants, âgés de 17 et 18 ans, sont décédés dans l’explosion. Ils vivaient dans un appartement situé au-dessus d’un commerce. Selon le Daily Mail, Mary Ragoobar, Mauricienne établie en Angleterre, et ses deux fils font partie des cinq victimes de cette explosion. Le journal anglais a diffusé sur son site la photographie de Mary Ragoobar et de deux de ses fils. La petite-amie d’un des fils, âgée de 18 ans, et une employée du magasin situé au rez-de-chaussée, âgée de 22 ans, ont également perdu la vie. Cinq personnes ont d’ailleurs été blessées lors de cette effroyable explosion.

Une famille endeuillée par la tragédie survenue à Leicester

Mary Ragoobar et ses deux fils, Shane et Sean, étaient portés disparus depuis l’explosion du 25 février. Leur appartement se trouvait au cœur de l’immeuble ravagé par l’explosion. Le plus jeune fils de cette famille, âgé de 15 ans, a été secouru et conduit à l’hôpital. L’époux de Mary Ragoobar, José Ragoobar, se trouvait sur son lieu de travail au moment de l’explosion.

La rédaction du Daily Mail explique que les cinq victimes seront considérées comme « portés manquants » jusqu’à l’identification officielle des restes retrouvés. Les circonstances de ce drame sont encore inconnues. Selon la police britannique, la piste terroriste a été écartée dans le cadre de cette explosion.

Publié le vendredi 2 mars 2018 à 0:19, modifications vendredi 2 mars 2018 à 0:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !