Faits divers

L’assassin présumé de la marathonienne Zenash Gezmu a tenté de se suicider

L’homme suspecté d’avoir tué Zenash Gezmu, mardi dernier à Neuilly-sur-Marne, aurait tenté de se pendre. Le corps de la jeune femme a été retrouvé la semaine dernière dans son appartement en Seine-Saint-Denis. Cette marathonienne de 27 ans venait de rejoindre la section d’athlétisme du Stade Français.

Selon des informations du Parisien, le principal suspect dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de la marathonienne Zenash Gezmu serait dans le coma, suite à une tentative de suicide. Cet homme de 28 ans a été mis en examen et écroué la semaine dernière pour l’assassinat de la jeune athlète, survenu mardi, à son domicile de Neuilly-sur-Marne. Il aurait tenté de se pendre « avec son bas de jogging », dans la nuit de jeudi à vendredi, au dépôt du tribunal de Bobigny. Il devait en principe être ensuite conduit en prison.

Selon des informations obtenues par la rédaction du Parisien auprès d’une source judiciaire, l’auteur présumé du meurtre est toujours plongé dans le coma. Un massage cardiaque à l’aide d’un défibrillateur aurait notamment été prodigué après sa tentative de suicide.

Le principal suspect s’accuse du meurtre

L’homme s’est livré à la police la semaine dernière. Il s’est accusé de la mort de Zenash Gezmu. Le principal suspect serait originaire d’Ethiopie. Il séjournait en France depuis deux ans. Il était arrivé en situation régulière dans l’Hexagone afin de participer à un marathon, selon une source proche de l’enquête.

D’après son récit glaçant aux enquêteurs, il aurait précisé avoir étouffé la jeune femme avec un coussin. Il aurait également frappé Zenash Gezmu avec l’un de ses trophées présents dans l’appartement. Ses liens exacts avec la victime et les raisons précises de son passage à l’acte suscitent encore beaucoup d’interrogations.

Zenash Gezmu : une athlète au destin brisé

Le corps de la marathonienne a donc été découvert mardi dernier dans son appartement de Neuilly-sur-Marne grâce aux indications du suspect. Zenash Gezmu, une jeune éthiopienne de 27 ans, venait de rejoindre la section d’athlétisme du Stade Français, selon le président d’honneur, Michel Provost.

De nombreux coureurs se sont réunis, ce dimanche, au parc du Croissant Vert de Neuilly-sur-Marne afin de rendre hommage à Zenash Gezmu. Une minute de silence a été observée en sa mémoire. Une course était organisée en cette journée dominicale par le club d’athlétisme local.

Nicolas Valat, le président du club d’athlétisme de Neuilly-sur-Marne, a livré un discours poignant en hommage à la jeune femme. Zenash Gezmu s’est entraînée pendant deux ans au sein de ce club.

Cette semaine, le monde de l’athlétisme a perdu une immense championne.

La sortie du coma du principal suspect est la seule lueur d’espoir dans cette enquête.

Publié le lundi 4 décembre 2017 à 13:42, modifications lundi 4 décembre 2017 à 13:33

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !