Faits divers

Landes : Un jeune homme de 20 ans meurt après avoir été enseveli sous le sable à Lit-et-Mixe

Un vacancier de 20 ans a été enseveli par le sable sur la plage du Cap de l’Homy à Lit-et-Mixe. Il est décédé à l’hôpital de Dax.

Mercredi 25 juillet, sur la plage du Cap de l’Homy, à Lit-et-Mixe, dans les Landes, un jeune homme de 20 ans est décédé. Il est mort après avoir été pris au piège par le sable.

Un jeu de sable mortel

Ainsi, le jeune vacancier originaire du Tarn-et-Garonne s’amusait avec une dizaine d’amis à creuser des trous profonds dans le sable. Ils étaient reliés par des galeries. Or, l’une d’entre elles s’est effondrée. Elle a recouvert le jeune homme sur près d’un mètre de sable. Il est resté de longues minutes enseveli. Néanmoins, il a pu être dégagé par des témoins et les secouristes. En arrêt cardio-respiratoire à sa sortie du trou, il a été réanimé par les pompiers. En effet, ces derniers ont réussi à relancer son cœur, avant de le transporter dans un état critique au Centre Hospitalier de Dax par hélicoptère. Là-bas, il a été plongé dans le coma. Toutefois, selon une information de Sud-Ouest, le jeune homme est décédé ce lundi 30 juillet.

Des ensevelissements très fréquents

Alors que l’on parle souvent des risques liés à l’océan, les courants de baïnes, les vagues, les accidents d’ensevelissement dans le sable sont courants et plus nombreux. En effet, dans les Landes, en 2017 à Mimizan, un Albigeois de 23 ans avait trouvé la mort dans un trou creusé sur la plage. Avant cela, un drame avait été évité en 2016, à Moliets. Effectivement, un jeune homme de 20 ans avait été sauvé in extremis par les maîtres nageurs sauveteurs et des touristes sur place.

Ainsi, les Maîtres Nageurs Sauveteurs CRS rappellent qu’il est dangereux de creuser des trous de plus d’un mètre de profondeur à la plage. En outre, le plus dangereux est de creuser des tunnels entre les trous. Dès qu’ils s’en aperçoivent les autorités demandent d’ailleurs aux vacanciers de les reboucher. Dans le cas du Cap de l’Homy à Lit-et-Mixe, le parquet a précisé, qu’avant le drame, les jeunes gens avaient été mis en garde par les maîtres-nageurs.

Par ailleurs, certaines communes, à l’image de Lit-et-Mixe, Labenne, Tarnos et Mimizan, ont pris des arrêtés municipaux. Ceux-ci interdisent de creuser des trous de plus d’un mètre de profondeur.

Publié le jeudi 2 août 2018 à 14:06, modifications jeudi 2 août 2018 à 11:46

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !