Faits divers

Harcelée dans la rue, elle pousse une gueulante sur Facebook et fait le buzz

Une New-yorkaise harcelée dans la rue en allant au travail, alors qu’elle dévoilait à peine ses jambes, a décidé de poster son indignation sur Facebook.

Quand une femme est harcelée dans la rue, beaucoup disent, à tort, que la cause est la tenue que celle-ci porte. Cependant, ce n’est pas la longueur des jupes qui fait que les hommes harcèlent les femmes. L’histoire de cette Américaine, Christen Brandt, en est l’exemple.

Cette habitante de New-York a été abordée dans la rue par un inconnu qui lui a dit qu’elle avait de belles jambes. Elle l’a bien évidemment ignoré, mais il s’est rapproché, marchant derrière elle, en répétant la même phrase et en exigeant son attention.

Fondateur de l’ONG She’s the First (Elle est la première), qui travaille pour l’autonomisation des femmes, Chirsten, très agacée par la situation, a affiché une satire sur sa page Facebook. Le texte a été partagé plus de 45 000 fois et compte plus de 80 000 likes.

Accompagné d’une photo, sur laquelle elle porte la tenue en question, Christen déclare:

La prochaine fois que vous voulez savoir si votre jupe est trop courte, rappelez-vous de cette photo.

Le post a été écrit de façon ironique, pour montrer que dans les cas de harcèlement le problème n’est pas ce que la femme porte. En effet, dans le cas de Christen, elle est sortie de chez elle vêtue d’un long manteau, d’un legging et de bottes, ne laissant apparaître qu’une partie de ses jambes, celle qui est au niveau du genou.

Regardez la photo et dites-nous si vous trouvez sa tenue déplacée.

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153826035400406&set=p.10153826035400406&type=3&permPage=1

Publié le jeudi 4 février 2016 à 14:42, modifications jeudi 4 février 2016 à 12:41

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !