Faits divers

Grenoble : un étudiant libanais retrouvé mort dans des circonstances mystérieuses

Un étudiant libanais en physique nucléaire est décédé mardi matin à Grenoble. Une enquête a été ouverte afin de faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame.

Selon des informations du Figaro, un étudiant étranger serait mort dans des circonstances encore floues à Grenoble. Le corps d’Hicham Salim Mourad a été retrouvé mardi matin, vers 07 heures, dans le quartier Chorier-Berriat à Grenoble. Ce jeune homme était un étudiant libanais en physique nucléaire. Hicham Salim Mourad aurait chuté du deuxième étage d’un immeuble. Cette tragédie a été dévoilée par la rédaction de L’Orient-Le Jour.

Une enquête ouverte suite à la disparition d’un étudiant étranger

Une enquête a été ouverte afin d’établir les circonstances de la mort du jeune homme. La piste d’un accident serait privilégiée. Faits troublants, l’ANI (l’organe de presse officiel libanais) a dévoilé que l’étudiant de l’Université Grenoble Alpes aurait été victime d’une agression et de plusieurs coups de couteau.

Hicham Salim Mourad était originaire du village Braikeh au Sud-Liban. Le ministère libanais des Affaires étrangères est entré en contact avec l’ambassade de France pour faire toute la lumière sur ce drame. Selon des informations du Dauphiné libéré, le jeune homme aurait chuté du deuxième étage d’un immeuble du quartier Chorier-Berriat.

Un autre étudiant libanais avait été tué le 14 février dernier à Halifax, à l’est du Canada. Hassan Ali Kheireddine, originaire de Majdalyoun, dans la Békaa, avait été poignardé de plusieurs coups de couteau, la veille de son 23ème anniversaire. Ce drame s’était déroulé dans l’enceinte de l’université d’Halifax, où il étudiait l’économie.

Les dernières précisions sur le drame à Grenoble

Le parquet de Grenoble a donc ouvert une enquête pour « recherche des causes de la mort » après le décès d’un jeune homme, rue Henri-le-Châtelier, dans le quartier Chorier-Berriat, à Grenoble, selon des précisions de Jean-Yves Coquillat, procureur de la République.

Selon le magistrat, l’hypothèse du suicide est privilégiée. Le corps de la victime, un étudiant de nationalité libanaise âgé de 22 ans, a été retrouvé en sous-vêtements, au pied d’un immeuble. Le jeune homme occupait un logement situé au deuxième étage de ce bâtiment.

La piste du suicide privilégiée

D’après des informations du Dauphiné Libéré, des traces de coupures ont été retrouvées sur l’un de ses poignets. Les sapeurs-pompiers ont pénétré à l’aide de la grande échelle dans l’appartement. La police a constaté que la porte du logement était fermée de l’intérieur. Une feuille, sur laquelle était inscrit le mot « sorry », aurait été découverte. Une autopsie a été ordonnée par le parquet. Des investigations et une expertise graphologique vont être menées. La police judiciaire a été saisie du dossier.

Publié le mercredi 28 février 2018 à 18:43, modifications mercredi 28 février 2018 à 18:28

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !