Faits divers

Le futur centre d’accueil de SDF dans le XVIème arrondissement ciblé par un incendie criminel

Dans la nuit de dimanche à lundi, le centre qui doit accueillir des SDF a été victime d’un incendie criminel. Cet espace d’hébergement d’urgence était actuellement en travaux et devait ouvrir dans un mois dans le XVIème arrondissement de Paris.

L’incendie a touché ce futur centre d’aide aux sans-domiciles fixes dont l’emplacement est assez proche du bois de Boulogne.

Ian Brossat, l’adjoint d’Anne Hidalgo, chargé du logement de l’hébergement d’urgence est revenu sur ce drame terrible qui pénalise les plus démunis.

Un groupe de personnes est rentré sur le chantier. […] Le feu a été assez rapidement maîtrisé. C’est le gardien du site qui a géré.

Par chance, l’incendie ne se serait pas propagé trop violemment et les conséquences du sinistre seraient mineures.

La façade du bâtiment est dégradée et noircie par le sinistre.

Pour l’association Aurore qui gère ce site les dégâts minimes concernent :

un volet et […] quelques lattes en bois noircis par les flammes.

Ce centre d’hébergement d’urgence était destiné à des familles sans abri et des personnes isolées. L’hostilité des riverains du seizième arrondissement est très vive face à ce projet de centre social et solidaire. Une réunion houleuse, organisée au mois de mars à l’université Dauphine sur cette question, avait dégénère avec les habitants du quartier. Ils s’en étaient pris verbalement à la préfète Sophie Brocas.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour dégradation volontaire par incendie. Le maire d’arrondissement Claude Goasguen était hostile à l’implantation de ce projet dans le seizième. Le centre devait accueillir 200 personnes.

De nombreux futurs centres d’accueil de migrants et de réfugiés ont déjà été visés  par des incendies et sont également victimes de dégradations volontaires à travers le pays de la part de riverains et de citoyens français hostiles à l’implantation de ces sites sur leur commune ou dans des zones proches de leurs habitations.

L’ouverture de la salle de shoot à Paris a provoqué de nombreuses réactions hostiles assez similaires de la part d’habitants inquiets.

Espérons que cette escalade de la violence soit endiguée et jugulée par les Mairies et les autorités locales.

Publié le lundi 17 octobre 2016 à 16:43, modifications lundi 17 octobre 2016 à 16:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !