Faits divers

Fusillade de Parkland : un policier armé était présent mais n’a rien fait

Un policier local qui n’est pas intervenu alors qu’il était armé a présenté sa démission.

Que s’est-il passé dans l’esprit de ce policier ? L’adjoint au shérif Scott Petersen, présent en uniforme et armé à proximité immédiate du massacre du lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland n’est pas intervenu. Une décision incompréhensible pour son supérieur.

“Il n’est jamais entré”

Donald Trump reproche au FBI de ne pas avoir arrêté le tueur. Il souhaite même armer les enseignants pour une réaction rapide. Mais qu’est-ce qui pourrait être plus dissuasif que des policiers ?  Peu de choses en théorie. A condition qu’ils interviennent. Or, Scott Israel, le shérif du comté de Broward a révélé qu’un de ses hommes était présent mais  est resté sans intervenir. Ce sont les images de vidéosurveillance qui ont permis de voir sa réaction. Aucune explication n’a en revanche été donnée.

Il “a allumé sa radio et s’est positionné devant l’entrée ouest mais il n’est jamais entré” a expliqué le shérif. Selon lui, il aurait pourtant dû “entrer, aborder le tueur, tuer le tueur”.  L’adjoint a été initialement suspendu sans solde mais il a finalement préféré démissionner. Le comportement de deux autres policiers est désormais à l’étude. L’objectif ? Savoir s’ils “auraient pu ou auraient du faire davantage”. Ils ont été placés en activité réduite pendant l’enquête.

 

Publié le vendredi 23 février 2018 à 17:14, modifications vendredi 23 février 2018 à 16:14

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !