Faits divers

Fresnes : un animateur péri-scolaire jugé pour exhibition

Un animateur péri-scolaire accusé d’exhibition sexuelle devant des enfants de maternelle a été condamné le 12 mai à cinq ans de suivi socio-judiciaire.

Cet animateur âgé d’une trentaine d’années était employé depuis deux ans dans une école maternelle où il animait des ateliers sportifs dans le cadre des Tap (Temps d’activité périscolaire) à l’école Barbara de Fresnes (Val-de-Marne).

Il a, à 2 reprises entre le 2 mai et le 5 mai montré son sexe à des élèves dans un local de l’école. Local où était justement entreposé le matériel destiné aux activités sportives.

Comparution immédiate pour l’animateur

Cet homme a donc été jugé vendredi 12 mai en comparaison immédiate pour exhibitionnisme. Le tribunal de Créteil l’a condamné à cinq ans de suivi socio-judiciaire avec injonction de soins. Il a par ailleurs, interdiction d’exercer une activité en lien avec des mineurs pour dix ans.

Pas de peine de prison

Il n’a pas été condamné à une peine de prison, le délit ayant été requalifié. En effet, La justice a estimé qu’il n’avait pas obligé les enfants à regarder et que donc, ce n’était pas une agression sexuelle. Une source judiciaire a d’ailleurs déclaré au Parisien,

Il faut prendre garde à un effet d’emballement. Le délit a été qualifié en exhibition sexuelle et non en agression sexuelle car il n’a pas obligé les enfants à le regarder.

Des parents ont rapporté les déclarations effrayées des enfants. Une mère a confié,

Les enfants en parlent entre eux, et ma fille de 6 ans m’a demandé si c’était vrai. Ça la travaille. Elle a peur qu’il revienne et lui fasse du mal.

 

Mais, ces actes d’exhibition demeurent tout de même d’une extrême gravité et l’on est en droit de se demander comment est fait le recrutement. Cet animateur a eu de la chance, la prison n’était pas loin !

Publié le jeudi 18 mai 2017 à 19:23, modifications jeudi 18 mai 2017 à 18:56

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !