Faits divers

Floride : la police tente de déverrouiller un smartphone avec le doigt d’un mort

floride

La police de Tampa Bay, en Floride, s’est rendu à l’enterrement d’un suspect pour tenter de déverrouiller son smartphone grâce à ses empreintes digitales.

Déverrouiller le smartphone le doigt du mort

Linus Phillip, âgé de 30 ans, a été tué par des policiers, le 23 mars 2018, en Floride, aux États-Unis, après avoir voulu échapper à un contrôle. De la marijuana avait été trouvée dans sa voiture.

Dans le cadre de l’enquête, les policiers se sont rendus à la morgue pour tenter de déverrouiller son smartphone avec son doigt. Toutefois, une fois sur place, leur tentative s’est soldée par un échec.

Si l’action est légale, elle pose des questions d’ordre moral. La fiancée du défunt présente lors de l’opération a assuré s’être sentie « méprisée et violée » dénonçant l’irrespect des autorités. Selon la police, le but de cette tentative était de trouver de nouveaux indices.

Une pratique légale

Charles Rose, professeur de droit cité par le Tampa Bay Times, a déclaré que cette pratique inhabituelle est légale. En effet, les personnes décédées ne sont pas protégées par le quatrième amendement de la Constitution américaine. Ce dernier protège les citoyens contre les perquisitions et les saisies non motivées.

Malgré leurs efforts, les deux policiers n’ont pas réussi à déverrouiller le téléphone du mort. En effet, s’ils ont bien récupéré l’appareil dans les temps, l’accès au corps et au doigt du défunt s’est fait trop tard. La dépouille avait déjà été transférée aux pompes funèbres, rapporte 20Minutes.

Publié le mardi 24 avril 2018 à 13:11, modifications mardi 24 avril 2018 à 11:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !