Faits divers

États-Unis : tué devant sa compagne et ses enfants pour s’être garé sur une place de parking réservée aux handicapés

Aux États-Unis, un nouveau fait divers mêle soupçons de racisme et limites de la légitime défense. Un Afro-américain de 28 ans est mort victime du coup de feu d’un Américain blanc de 47 ans. Le débat sur le contrôle des armes à munitions est de nouveau lancé.

À cause d’une place de parking réservée aux handicapés. C’est en tout cas la raison-apparente-pour laquelle Michael Drejka, 47ans, a tué d’un tir par balles Markeis McGlockton, 28 ans.  De fait, le meurtre a eu lieu jeudi dernier, sur le parking d’une supérette Circle K, dans une station de la ville de Clearwater, en Floride.

Ce qui s’est passé sur cette place de parking réservée aux handicapés

Markeis McGlockton de son vivant / Crédits © DailyMail Uk

Markeis McGlockton et son fils de 5 ans étaient à l’intérieur du magasin. À l’extérieur, sa compagne Britany Jacobs et leurs deux autres enfants, dont le plus âgé a 3 ans, étaient assis dans leur voiture. Le véhicule de la famille était garé sur un emplacement certes réservé aux personnes handicapées, mais toutefois sans marques au sol distinctives.

À ce moment, le meurtrier, Michael Drejka, apparait et sermonne, en gesticulant, la mère devant ses enfants. Un peu plus tard, le père sort du magasin, et lui répond. D’après Britany Jacobs, dans un instant de colère, Markeis McGlockton, mu par un sentiment de protection envers sa famille, pousse Michael Drejka.

Ce dernier tombe sur ses fesses. Puis, il sort un fusil de sa poche. Alors qu’un Markeis McGlockton apeuré recule pour mettre fin à l’altercation, Michael Drejka lui tire néanmoins une balle dans le torse. La victime décédera une demi-heure plus tard. Mais aucune charge ne sera retenue contre le meurtrier.

Aucune charge retenue contre le meurtrier de la place de parking réservée aux handicapés

Britany Jacobs en larmes lors de son interview sur ABC / Crédits © Capture d’écran reportage ABC via DailyMail Uk

Michael Drejka a utilisé à son avantage la loi états-unienne “Stand Your Ground”. Celle-ci stipule que si quelqu’un pense sa vie en danger, alors tuer celui perçu comme une menace n’est passible d’aucune poursuite.

Chaque année, des meurtriers s’en sortent de cette façon en plaidant la légitime défense. Même lorsque son invocation parait douteuse. De plus, le permis de porter une arme à feu de Michael Drejka est en règle. La police ne l’a donc pas inquiété. Une position que confirme le chef des autorités locales, Bob Gualtieri.

Le tir (de Michael Drejka) rentre dans le contexte de “Stand Your Ground”, mais aussi dans celui d’un usage justifié de la force.

Disait-il vendredi dernier lors d’une conférence de presse.

Pourtant, lorsque l’on regarde la vidéo, l’usage létal semble excessif. Par ailleurs, le tueur a des antécédents de harcèlement, ainsi que des accusations d’injures raciales sur d’autres conducteurs.

Le passé encombrant de Michael Drejka

Britany Jacobs et deux de ses enfants / Crédits © DailyMail

Aux journalistes de Good Morning America, celle qui a perdu  à la fois son compagnon et le père de ses enfants donnait son sentiment sur le profil de celui qui lui a enlevé Markeis McGlockton.

Il cherchait quelqu’un contre qui être en colère, il recherchait quelqu’un avec lequel se disputer.

Soutient-elle.

Une description qui colle avec les témoignages du propriétaire de l’épicerie et d’un autre client. Selon le premier, Drejka s’en serait déjà pris, à la fois physiquement et verbalement, à d’autres clients de sa supérette.
Rich Kelly, un homme noir qui y fait régulièrement ses emplettes, corrobore ces propos. L’Afro-américain affirme avoir été agressé verbalement et insulté via des jurons à caractère raciste il y a un mois par le quadragénaire.

Des propos qui sèment le doute. Du moins, qui confortent les impressions de Britany Jacobs. Ou plutôt, illustrent une énième fois les travers d’une Amérique qui se refuse à un vrai travail d’introspection.

 

 

 

 

Publié le mercredi 25 juillet 2018 à 12:29, modifications mercredi 25 juillet 2018 à 14:56

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !