Faits divers

Etats-Unis : Le gourou qui marquait ses esclaves sexuelles a été arrêté

Cette sordide histoire se déroule aux Etats-Unis. Un homme, Keith Raniere, est soupçonné d’avoir entretenu un cercle d’une vingtaine de femmes qui étaient ses esclaves sexuelles. Il les faisait marquer comme du bétail pour marquer leur appartenance. L’homme a été interpellé ce dimanche au Mexique et devrait être présenté à la justice américaine cette semaine.

Keith Raniere n’est pas un inconnu. Il a 57 ans et a fondé en 1998 une organisation qu’il a baptisée Executive Success Program (ESP). Son objectif était d’aider les hommes et les femmes à prendre conscience de leur potentiel. En 2003, il a créé une seconde entité appelée Nxvim.

Une véritable secte

Les participants assistaient à des sessions et payaient 5 000 dollars pour des ateliers de 5 jours. Ils se retrouvaient alors endettés et devaient travailler pour l’organisation afin de rembourser leurs dettes. L’organisation alors ouvert plusieurs centres aux Etats-Unis, au Canada, et au Mexique.

L’homme a alors créé une nouvelle organisation baptisée DOS en 2015, qui comprenait une hiérarchie avec des maîtres et des esclaves. Mais ces personnes, et notamment les femmes, se sont retrouvées dans un terrible engrenage, et avaient des relations sexuelles selon le bon vouloir de Keith Raniere. Les esclaves avaient pour mission de satisfaire sexuellement le gourou Keith Raniere.

Avant de devenir officiellement des esclaves sexuelles, ces femmes devaient fournir des garanties comme des photos ou des documents compromettants que l’organisation pouvait rendre public si elles ne remplissaient pas leurs missions… Puis elles étaient marquées avec un stylo à cautériser, des initiales de Keith Raniere. La victime était maintenue par d’autres femmes, et la séance de torture était filmée.

Il y a quelques mois, des victimes sont sorties du silence, et le gourou Keith Raniere a pris la fuite. IL a finalement été retrouvé par les forces de l’ordre et risque la réclusion à perpétuité. Ce sont environ 16 000 personnes qui auraient suivi ses formations depuis 1998.

Publié le mardi 27 mars 2018 à 16:06, modifications mardi 27 mars 2018 à 13:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !