Faits divers

Etats-Unis : Comme dans le film, elle loue des panneaux publicitaires pour dénoncer son violeur

Inspirée par le film Three Billboards : Les Panneaux de la vengeance, une Américaine reproduit la méthode pour dénoncer son violeur.

Quand la réalité rejoint la fiction. Dans l’Etat de New-York aux Etats-Unis, une femme a décidé de répliquer la stratégie du film “Three Billboards : Les Panneaux de la vengeance”. Elle a loué trois panneaux publicitaires pour dénoncer un homme qui l’aurait violée et forcer l’Etat à changer sa législation.

Pas de recours légal depuis 20 ans

Cela fait 20 ans que Kat Sullivan a été violée. L’homme qui aurait abusé d’elle selon ses déclarations était un professeur d’une école privée.

Je n’ai aucun recours légal contre mon violeur et en conséquence, il a été libre pendant les 20 dernières années pour blesser d’autres jeunes filles. L’abus sexuel de fillettes dans l’état de New-York est une véritable épidémie et il est temps que nos lois protègent nos enfants, pas ceux qui nous font du mal

a-t-elle déclaré dans une interview à nos confrères du New York Daily News. Pour attirer l’attention, elle a donc décidé de répliquer la stratégie de Mildred Hayes, dans le film récemment oscarisé. Elle a acheté trois panneaux publicitaires à différents de l’endroits de l’Etat. Un près de là où l’homme a vécu, un là où il enseignait et un dernier où il vit aujourd’hui. Selon elle, le problème vient de la législation très spécifique en vigueur. Les enfants victimes d’abus sexuels doivent déposer plainte avant l’âge de 23 ans pour qu’elle soit recevable.

Un projet de loi actuellement en cours, le “Child Victims Act” vise à augmenter cette limite à 50 ans pour les affaires civiles et 28 ans pour les affaires criminelles. Kat Sullivan n’a pas eu le droit de mettre le nom de l’homme qu’elle accuse sur le panneau. En revanche, à la fin du contrat, elle pourra mettre l’information en ligne, ce qu’elle compte bien faire.

Publié le mardi 27 mars 2018 à 19:00, modifications mardi 27 mars 2018 à 16:15

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !