Faits divers

Etats-Unis : elle enfonce un crucifix dans le cœur de sa fille

Une scène de meurtre digne d’un film d’horreur.

Juanita Gomez, l’auteure du meurtre particulièrement sordide de sa propre fille, a finalement été reconnue coupable de ce crime. Cette mère de 51 ans avait en effet tué sa fille Geneva Gomez, alors âgée de 33 ans, lors d’une séance d’exorcisme qui a particulièrement mal tourné.

Une affaire sordide

C’est dans la banlieue d’Oklahoma City, au domicile de la victime, que s’est déroulée cette scène digne d’un film d’horreur. En effet, suite à une dispute particulièrement violente avec sa fille au sujet d’une “tentative de désenvoutement”, l’accusée a violemment frappé sa fille avant de la poignarder au coeur à plusieurs reprise… à l’aide d’un crucifix ! Elle souhaitait en effet “faire sortir Satan du corps de sa fille”.

C’est le compagnon de la jeune femme qui a appelé la police en découvrant son corps sans vie. Face à la violence et l’absurdité de ce crime, les experts ont longtemps débattu de l’état psychologique de l’accusée. Mais ces derniers ont finalement tranché en affirmant qu’elle était alors en pleine possession de ses esprits.

La meurtrière risque aujourd’hui la prison à perpétuité. Elle dit regretter son geste et a beaucoup pleuré en revoyant les photos du corps mutilé de sa fille pendant son audience. La cour rendra bientôt son verdict, et la condamnera sûrement à la peine de prison maximale.

 

Publié le dimanche 14 janvier 2018 à 19:02, modifications dimanche 14 janvier 2018 à 18:15

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct