Faits divers

Espagne : Une femme de 46 ans morte après avoir mangé dans un restaurant étoilé

Une femme de 46 ans est morte ce 17 février des suite d’une grave intoxication alimentaire. Le restaurant Le Riff, étoilé Michelin, a fermé provisoirement ses portes le temps que la lumière soit faite sur ce drame.

Mercredi 20 février, l’enquête a révélé qu’au total dix-huit personnes sur la quarantaine interrogées, ont été victimes d’une intoxication alimentaire et que les symptômes (diarrhées et vomissements) avaient duré 24 heures.

Des morilles en cause ?

Cette mère de famille de 46 ans, Maria Jesus Fernandez Calvo, était venu manger dans ce restaurant étoilé avec son fils et son mari. Elle aurait commandé un plat contenant du riz et des morilles. A son retour à domicile, la femme a commencé à se sentir très mal, et à souffrir de diarrhée et de vomissements sévères. Elle est décédée le lendemain matin. Son mari et son fils ont ressenti des symptômes équivalent mais beaucoup moins forts. Ils se sont rétablis 24 heures après.

Selon le quotidien El Pais, d’autres clients ont subit les mêmes symptômes mais beaucoup moins violents. Des échantillons des plats servis ont été prélevés et sont en cours d’analyse par l’Institut national de toxicologie. Des rumeurs courent sur la responsabilité d’un champignon à l’origine de l’épidémie. Des propos que se refuse de commenter une porte-parole du ministère de la Santé de Valence, en affirmant que des analyses sont toujours en cours.

Au Journal El Pais, le responsable a expliqué qu’ils attendaient les résultats de l’autopsie de cette mère de famille avant de se prononcer.

 Nous devons attendre l’autopsie pratiquée sur la femme pour déterminer si la cause directe du décès était la consommation d’un aliment, ou si elle a provoqué un état ayant conduit à cette issue fatale, et s’il avait déjà eu une pathologie antérieure.

A-t-il précisé.

Les légistes se demandent si la victime est décédée d’un empoisonnement ou se serait s’étouffée à cause des vomissements.

Le propriétaire et chef du RiFF, Bernd Knöller, a déclaré dans un communiqué :

Peu importe la raison qui nous a menés à cette situation. Je tiens à exprimer mon profond regret pour ce qui est arrivé, en espérant que tous ces faits pourront être clarifiés. J’ai pris la décision de maintenir le restaurant fermé le temps de l’enquête pour que la vérité soit établie

Publié le vendredi 22 février 2019 à 14:34, modifications vendredi 22 février 2019 à 14:34

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct