Faits divers

Elle sauve 200 chiots d’une mort atroce

Une petite mamie de Corée du Sud n’hésite pas à tout sacrifier pour éviter que les chiens ne se transforment en nourriture dans les restaurants.

Une Sud-coréenne de  61 ans défie les traditions locales en sauvant plus de 200 chiots. Dans un pays où la viande de chien est toujours considérée comme une délicatesse, Jung Myoung Sook sauve les animaux qui risquent de se transformer en «plat du jour» à Asan depuis 26 ans.

Jung, qui nettoie et collecte des matières recyclables, reçoit de l’aide de parents et d’amis pour faire face à environ 1 500 euros de dépenses mensuelles pour la nourriture, les médicaments, le vétérinaire et bien d’autres produits. Elle est également aidée par un restaurant local depuis quatre ans, qui lui fait don de restes de viande de porc.

Mes bébés n’ont pas faim. Ils peuvent jouer et vivre  librement.

Selon l’agence Associated Press, elle a dû déménager sept fois en raison des plaintes de voisins concernant le bruit. Depuis 2014, elle vit avec ses chiens dans le refuge actuel. Jung assure qu’ils sont tous en bonne santé.

Considérés comme un mets en Corée du Sud, beaucoup de chiens sont recueillis pour être servis dans les restaurants. Actuellement, 20% des ménages possèdent un chat ou un chien comme animal de compagnie, alors qu’en France ce taux est de 52%.

Heureusement, le comportement vis-à-vis des animaux évolue depuis quelques années dans le pays.  En 2010, un million d’animaux avaient été abandonnés et sauvés des rues. En 2014, ce nombre  chutait à 81 000, selon l’Associated Press.

Cependant, l’amour que porte Jung à ses chiens – qu’elle appelle «mes bébés» – semble encore étrange pour beaucoup de Sud-Coréens. Les militants pour les droits des animaux la considèrent par ailleurs comme une héroïne.

En tout cas, j’applaudis l’initiative de madame. Pas vous?

Publié le lundi 8 février 2016 à 10:14, modifications lundi 8 février 2016 à 10:14

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !