Faits divers

Des vents violents tuent trois personnes et paralysent le trafic nord-européen

Des conditions météorologiques extrêmes ont causé la mort de trois personnes aux Pays-Bas et en Belgique suite à des chutes d’arbres, alors que les fortes ravales de vents paralysaient les trafics aériens et terrestres dans le nord de l’Europe jeudi.

Tous les pays bordant la mer du Nord subissaient de très fortes rafales de vent d’ouest, faisant de nombreux dégâts et provoquant l’arrêt du trafic aérien pendant quelques heures à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol, une des plus importantes plaques tournantes du trafic aérien en Europe.

Des rafales impressionnantes

Sur son site internet, l’Institut météorologique néerlandais KNMI parle de “grosse tempête venue de la côte ouest, avec des rafales de vent très violentes de 110 à 130 km/h, et jusqu’à 140km/h localement”.

Aux Pays-Bas, pays qui subit une forte tempête pour la deuxième fois ce mois-ci, des arbres ont été arrachés, bloquant les routes et les voies ferroviaires, des cyclistes soufflés de leur vélo et des camions renversés sur l’autoroute.

Au milieu de ce ravage, dans le centre et à l’est du pays, classés par le KNMI en code rouge, le niveau le plus élevé, deux personnes ont perdu la vie, a rapporté la police sur son compte Twitter.

Tués par des arbres

“Un homme de 62 ans de Zwolle est mort après avoir été touché par une grosse branche”, a-t-elle indiqué, précisant que l’homme était sorti de son véhicule pour enlever une branche sur la route, avant d’être mortellement frappé par une autre.

Un autre homme de 62 ans a perdu la vie à Enschede (est), après la chute d’un arbre sur sa voiture, selon un autre tweet de la police.

Pays-Bas

(credit photo AFP) Pays-Bas

Une automobiliste a également été tuée lorsqu’un arbre s’est abattu sur son véhicule en Belgique, où des chutes d’arbres, des tuiles envolées ou des câbles électriques au sol ont nécessité l’intervention des pompiers, appelés des centaines de fois dans le pays depuis la nuit dernière, où des rafales de vent ont dépassé les 100 km/h.

Aux Pays-Bas, la tempête a cloué les avions au sol à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol pendant la matinée, tandis que le trafic ferroviaire était toujours à l’arrêt jeudi après-midi.

Alors que le trafic a repris peu après midi, des tôles se sont envolées du toit d’un terminal, ce qui a nécessité la fermeture de deux halls de départ, a rapporté à l’AFP Gedi Schrijze, porte-parole de l’aéroport.

Trafic paralysé

Les bateaux de pêcheurs sont également restés à quai, tout comme le ferry reliant l’île de Texel (nord) à la terre ferme, et de nombreux axes routiers restaient fermés.

“De telles rafales de vent sont un danger pour les personnes et la circulation”, a souligné le KNMI,conseillant aux Néerlandais de rester chez eux et de ne pas prendre la route. Plus de 25 camions ont déjà été couchés par les fortes rafales de vent et des cyclistes ont été soufflés de leur bicyclette, selon les médias néerlandais.

La société nationale de chemin de fer NS a également averti les voyageurs sur son compte Twitter qu'”en raison de la forte tempête”, plus aucun train ne circulait “jusqu’à nouvel ordre”.

En ville, des arbres arrachés sont tombés sur les voies de tramway, dont le trafic a également été stoppé, tout comme celui des bus, ntamment à La Haye.

Des cyclistes face à des vents violents à Rotterdam, aux Pays-Bas, le 18 janvier 2018

(credit photo ANP/AFP) Des cyclistes face à des vents violents à Rotterdam, aux Pays-Bas, le 18 janvier 2018

La ville portuaire de Rotterdam (ouest) était inaccessible depuis les axes venant du Nord, notamment de La Haye et d’Amsterdam, selon l’organisation nationale pour la circulation VID.

La circulation des trains à grande vitesse Thalys reliant Paris à l’Allemagne et aux Pays-Bas est interrompue “jusqu’à 14H00 au moins” (13h00 GMT) au-delà de Bruxelles, a indiqué la compagnie jeudi.

“La reprise du trafic est conditionnée à la réouverture des lignes classiques et grande vitesse aux Pays-Bas et en Allemagne”, a expliqué la compagnie, prévenant que “la situation risque de rester perturbée et dégradée tout au long de la journée”.

En France, la tempête a également fait des dégâts. Quelque 3.000 clients étaient toujours privés d’électricité jeudi midi dans le Nord et le Pas-de-Calais, où la vigilance orange pour vents violents a été levée dans la matinée, a affirmé Enedis dans un communiqué.

Publié le jeudi 18 janvier 2018 à 14:30, modifications vendredi 19 janvier 2018 à 18:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct