Faits divers

Decapitated : Le groupe de death metal est accusé de viol collectif !

Un groupe de musique death metal serait impliqué dans une agression atroce et lâche vis-à-vis d’une de leurs fans. Les faits se seraient déroulés lors de la tournée du groupe polonais aux USA. Les accusations sont particulièrement lourdes et graves.

Le groupe de death metal Decapitated est plongé dans la tourmente. Les différentes personnes impliquées dans le groupe sont accusées d’avoir participé à un enlèvement et à un viol collectif selon des informations du Figaro.

Une agression particulièrement lâche et sordide

Après un concert dans la ville de Spokane aux USA, les quatre musiciens du groupe, dont le leader Rafal Piotrowski, auraient attiré une jeune femme dans leur bus avant de la violer chacun à leur tour. Les faits se seraient déroulés le 31 août dernier. Le chanteur et les musiciens du groupe Decapitated nient catégoriquement ces accusations extrêmement graves.

Le récit terrifiant de la victime

Après le concert, la soirée de festivités en « backstage » avec des groupies et des fans aurait littéralement dégénérée. Les quatre artistes polonais auraient invité une jeune femme et une amie à elle à boire un verre avec eux dans leur bus de tournée. La rédaction du Figaro a cité le témoignage glaçant de l’une des victimes aux policiers.

Nous étions excitées de nous retrouver dans le bus de Decapitated mais très vite Michal Lysejko, le batteur du groupe, m’a attrapé les seins. Les quatre musiciens se sont parlé en polonais et ils ont commencé à nous regarder comme des proies.

Selon son récit relayé par la rédaction du Figaro, la jeune femme aurait voulu se protéger et s’enfermer dans la salle de bains du bus. Malheureusement Rafal Piotrowski, le leader du groupe, serait parvenu à la suivre. L’autre femme aurait été purement et simplement éjectée du véhicule.

Les musiciens du groupe Decapitated en pleine tourmente judiciaire

Les quatre hommes ont finalement été arrêtés en Californie samedi dernier suite au témoignage de la victime présumée aux enquêteurs. Selon leur avocat, les artistes ont refusé de parler sans l’assistance d’un traducteur. A ce stade de l’enquête, un seul d’entre eux a accepté de donner un échantillon de son ADN. Leurs versions des événements dans la nuit du 31 août divergent. Deux des membres du groupe affirment que la victime était bien entrée dans le bus de son plein gré. Un autre assure en revanche ne pas la connaître. L’avocat du groupe se montre confiant malgré la gravité des faits présumés et des accusations qui pèsent contre ses clients.

Le groupe réfute les accusations qui pèsent contre lui. Nous sommes confiants que notre version de l’histoire soit finalement entendue.

Les accusations sont particulièrement lourdes à l’encontre des musiciens. L’enquête devra faire toute la lumière sur les circonstances de cette agression présumée. Le groupe traverse donc une tempête médiatique et judiciaire assez terrible. Les membres de Decaptitated (Michal Lysejko, Waclaw Kieltyka, Hubert Wiecek et Rafal Piotrowski) ont publié sept albums depuis l’an 2000.

Publié le samedi 16 septembre 2017 à 11:09, modifications samedi 16 septembre 2017 à 9:58

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !