Faits divers

Il confesse le meurtre de sa femme et finit arrêté !

Le secret de la confession n’est plus vraiment ce qu’il était…

Mauvaise surprise pour John Grazioli, un Américain de 44 ans. Après avoir tué sa femme, il se confesse à l’église. Mais le prêtre a fini par le dénoncer.

L’homme vient voir le prêtre armé

En France, le secret de la confession est équivalent au secret entre un avocat et son client ou un médecin est son patient. Mais, dans cette histoire, elle n’avait pas été faite dans le cadre prévu, le prêtre pouvait donc parler. C’est l’expérience qu’a vécu John Graziola. Cet Américain de 44 ans vit en Pennsylvanie. Le 8 mars dernier, il tue Amanda, sa femme et la mère et de ses deux enfants. Il l’abat d’une balle dans la tête au domicile familial.

Sans doute pris de remords, dans la foulée, il se rend à la cathédrale Saint-Pierre d’Erie en Pennsylvanie. Le révérend Polinek le reçoit alors pour sa confession. John explique ce qu’il vient de faire et explique au religieux sa volonté de se suicider. Mais, à ce moment-là, il porte toujours l’arme du crime avec lui ! Dans le journal local Go Erie, le révérend explique :

Après un certain temps, j’ai réussi à le convaincre d’appeler la police et de penser au reste de sa famille et à ses proches.

Mais, l’homme n’en fait finalement rien. C’est le religieux qui décide donc d’appeler les forces de l’ordre directement. Celles-ci sont intervenues directement sur les marches de l’église pour l’arrêter. Le mobile du meurtre est encore inconnu.

Publié le jeudi 15 mars 2018 à 15:33, modifications vendredi 16 mars 2018 à 9:39

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct