Faits divers

Collégien giflé par un chauffeur de bus : Le conseil de discipline de la RATP a annoncé la sanction

Le chauffeur de bus qui avait giflé un adolescent est passé devant le conseil de discipline de la RATP. Le salarié risquait la révocation.

Le 13 septembre dernier, à Arcueil dans le Val-de-Marne, dans une scène filmée et diffusée sur les réseaux sociaux, un conducteur de bus était descendu de son véhicule pour gifler un adolescent. Il avait expliqué à sa hiérarchie que le jeune garçon avait « traversé de manière dangereuse la route ». Une incivilité qui l’aurait forcé « à piler » pour ne pas le percuter. Selon lui, le jeune homme avait répliqué à ses reproches par des insultes. Le machiniste avait fini par descendre du bus avant de le gifler. Immédiatement, la RATP avait condamné « fermement » le geste de son salarié. La régie des transports avait engagé une procédure disciplinaire dès le lendemain des faits.

Le chauffeur regrette son geste

Ainsi, le salarié est passé mercredi 26 septembre devant le conseil de discipline de la RATP. Et selon une information RTL de lundi 1er octobre, l’homme a écopé d’un jour de mise à pied.

L’échelle de la sanction prend en compte le contexte et le fait que le chauffeur avait formulé des regrets.

S’est justifiée la RATP dans les colonnes du Parisien.

On se félicite que ce ne soit pas allé jusqu’à la révocation.

A réagi de son côté le délégué du département bus chez SUD RATP.

Pour venir en aide au chauffeur, ses collègues avaient mis en ligne une pétition de soutien. Celle-ci avait récolté plus de 300.000 signatures. En outre, le conducteur avait également reçu l’appui de Valérie Pécresse. En effet, la présidente Les Républicains de la Région Île-de-France avait appelé le conseil de discipline à « l’indulgence ».

Publié le mardi 2 octobre 2018 à 14:18, modifications mardi 2 octobre 2018 à 12:37

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !