Faits divers

Ce maire a été arrêté en train de menacer des gens du voyage saoul, avec un sabre et un pistolet

Ce n’est pas la première fois que ce maire atypique s’illustre par ses actes et ses propos déplacés.

Le maire de la ville de Wissous dans l’Essonne, Richard Trinquier, a été arrêté et placé en garde à vue ce dimanche 8 avril. Il a en effet été pris en flagrant délit, en train de menacer des gens du voyages avec un sabre japonais, un gilet par-balles et une arme de poing. C’est le journal Le Parisien qui a divulgué cette information.

Il était accompagné de son adjoint et de policiers !

Au moment des faits, le maire était accompagné de son propre adjoint ainsi que de plusieurs policiers municipaux, un comble ! Le test d’alcoolémie du maire s’est également révélé positif, ce qui aurait pu accélérer le passage à l’acte. En effet, de nombreuses tensions étaient à déplorer entre Richard Trinquier et les gens du voyages depuis quelques semaines.

Déjà exclu du parti Les Républicains, Richard Trinquier avait ensuite parrainé Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) lors des élections présidentielles de 2017. Il avait ensuite appelé à voter pour Marine le Pen au second tour. Et pour cause, il est le fils d’un ancien chef de l’OAS, un mouvement anti-independantiste d’extrême droite en Algérie, qui avaient ensuite rejoint le FN dans les années 1980.

Richard Trinquier avait déjà créé la polémique en 2014 en interdisant l’accès à un terrain de jeu de sa ville à toute personne portant des “signes religieux susceptibles d’occasionner un trouble à l’ordre public“. Il avait alors expulsé trois femmes voilées du terrain.

En 2016, celui-ci s’était à nouveau illustré en se vantant d’avoir mis à terre 4 roms grâce à une prise de karaté de “5ème dan”.

 

Publié le lundi 9 avril 2018 à 15:19, modifications lundi 9 avril 2018 à 15:16

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !