Faits divers

Cannes : On l’accuse d’agression sexuelle, il dit s’être « trompé de fesses »

De la prison ferme !

Voilà une excuse pour le moins alambiquée ! Et pour cause, convoqué devant le tribunal de Grasse pour agression sexuelle sur une fille de 17 ans, un sans-abri tchèque de 26 ans a évoqué s’être « trompé de fesses » au moment des faits, survenus à Cannes. Une défense à laquelle le président de l’institution judiciaire n’a visiblement pas cru…

Les faits se passent à Cannes en novembre 2016. Alors qu’elle attendait le bus, une fille de 17 ans sent dans son dos « une pression insistante sur son postérieur ». Ni une ni deux, la jeune femme se retourne et fait face à un sans-abri tchèque de 26 ans. Aussitôt, ce dernier se met à l’insulter, mettant notamment en cause sa « tenue légère ».

Convoqué devant le Tribunal de Grande Instance de Grasse, lundi 16 janvier, le jeune homme avait visiblement mal travaillé sa défense, comme le rapporte Nice-Matin

« JE ME SUIS TROMPÉ DE FESSES »

En effet, devant répondre devant la Cour des faits survenus à Cannes, l’accusé a dans un premier temps reconnu avoir « pincé à deux reprises les fesses » de sa victime. L’explication à ce geste ? La voici :

C’est vrai, j’avais bu. Mais j’étais avec ma copine, je me suis trompé de fesses.

Une version des faits pour le moins alambiquée à laquelle le tribunal n’a pas cru une seconde. Et pour cause, cette dernière a finalement condamné l’auteur des faits à six mois de prison ferme pour agression sexuelle.

D’où l’importance d’une bonne défense en cas de souci avec la justice… Pour rappel, les auteurs d’agressions sexuelles encourent une peine de 5 ans d’emprisonnement et de 75.000 € d’amende.

Publié le vendredi 20 janvier 2017 à 13:22, modifications vendredi 20 janvier 2017 à 13:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !