Faits divers

Canada : elle étrangle sa meilleure amie, les enquêteurs retrouvent l’arme du crime sur ce selfie

canada

Une jeune femme a étranglé sa meilleure amie avec sa ceinture au Canada. Un selfie posté sur Facebook a suffi à la faire inculper.

Trahie par un selfie

Brittney Gargol est morte en mars 2015, au Canada. Âgée de 18 ans, son corps a été retrouvé sur une route de Saskatchewan. Étranglée à mort, l’arme du crime, une ceinture, a été retrouvée à proximité du corps.

Or, en scrutant le Facebook de l’adolescente, les enquêteurs ont remarqué que sa meilleure amie, Cheyenne Antoine, portait la même ceinture quelques heures avant sa mort.

canada

Ivre et droguée le soir du meurtre

Interpellée et auditionnée, Cheyenne a alors tenté de faire croire que Brittney avait quitté le bar avec un inconnu. Toutefois, la jeune femme a été trahie par les images de vidéosurveillance du club.

Prise au piège, elle a alors expliqué qu’elles étaient sorties boire un verre et qu’une violente dispute avait éclaté. Puis, l’une de ses amies a expliqué aux inspecteurs que Cheyenne s’était présentée chez elle, ivre et hystérique, et qu’elle lui avait confessé avoir frappé et étranglé Brittney.

Accusée de meurtre au second degré, l’enquête a révélé que Cheyenne était fortement alcoolisée le soir du meurtre. Elle avait également abusé de drogues récréatives.

Bien qu’elle ait prétendu ne pas se souvenir du comment, elle a tout de même avoué être l’auteur du crime. La jeune femme de 21 ans a été condamnée lundi 15 janvier à une peine de sept ans de prison, rapporte 20min.ch.

Publié le jeudi 18 janvier 2018 à 10:03, modifications jeudi 18 janvier 2018 à 8:59

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !