Faits divers

Bretagne : Le médecin conclut à une mort naturelle mais oublie un « petit » détail sur le corps du défunt

Lundi 22 janvier, un homme de 54 ans s’est accusé du meurtre de l’une de ses connaissances, à Dinan. La veille, un médecin généraliste avait pourtant conclu à une mort naturelle. L’autopsie du corps, elle, a révélé une plaie mortelle à l’arme blanche.

Dimanche 21 janvier, aux alentours de 19h30, le corps d’un homme de 53 ans est retrouvé à son domicile, à Dinan, en Bretagne. Un médecin est appelé sur place pour constater le décès et délivrer le permis d’inhumer. Il ne remarque alors rien d’anormal. Pourtant, une plaie mortelle à l’arme blanche est présente sur le corps du défunt, rapporte le parquet de Saint-Malo dont les informations ont été reprises par nos confrères de Franceinfo.

Une mort pas si “naturelle” que ça

Le lendemain, un homme de 54 ans appelle les gendarmes pour s’accuser du crime, précisant avoir poignardé  son ami. L’autopsie pratiquée en urgence a confirmé sa version des faits.

Selon ses termes, il aurait pété un câble.

Rapporte Christine Le Crom, procureure de la République de Saint-Malo.

Le principal suspect a donc été mis en examen pour homicide volontaire et placé en détention provisoire vendredi soir. Grâce à la négligence du médecin, il aurait pu commettre un crime parfait…

Publié le lundi 29 janvier 2018 à 9:46, modifications lundi 29 janvier 2018 à 21:08

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

3 Commentaires

En direct