Faits divers

Braquage armé dans un casino d’Aix-en-Provence

Des hommes armés ont fait irruption dans la nuit de vendredi à samedi dans le casino d’Aix-en-Provence. Après avoir ouvert le feu, les malfaiteurs ont pris la fuite avec la caisse.

Panique au casino d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) où plusieurs hommes armés ont fait irruption dans la nuit de vendredi à samedi.

Il était environ 2 heures du matin quand les hommes sont entrés dans le casino, situé à deux pas d’un commissariat. Munis de fusils AK47, de type kalachnikov, les individus se sont dirigés directement vers la caisse, avant d’ouvrir le feu en direction d’une verrière.

Une centaine de clients se trouvaient dans le casino au moment des faits. Quinze personnes ont été blessées dans la panique. Les pompiers se sont immédiatement rends sur les lieux. Un porte-parole des pompiers des Bouches-du-Rhône a indiqué toutefois :

Ce sont des blessures très légères voire superficielles.

C’est sur les ondes de France Inter que l’un des clients du casino, prénommé Hugo, est revenu sur cet incident. Présent sur les lieux au moment des faits, celui-ci a indiqué que lorsque les coups de feu ont retenti :

des gens se sont mis sous les tables, d’autres ont couru vers les sorties de secours

Et d’ajouter :

On s’est retrouvé devant une porte que l’on a cherché à barricader au plus vite car tout le monde pensait à un attentat.

Ce témoin se souvient également avoir aperçu :

une personne vêtue de blanc portant une cagoule noire.

Tous ont très vite compris qu’il ne s’agissait pas d’un attentat mais d’un braquage. Les malfaiteurs, dont on ne connait pas le nombre, sont repartis avec la caisse. Un butin dont le montant n’a pas été indiqué. Tous ont pris la fuite et sont aujourd’hui activement recherchés par la police judiciaire, qui est en charge de l’enquête.

Ce n’est pas la première fois que le casino d’Aix-en-Provence est la cible de malfaiteurs. L’établissement a déjà été braqué à deux reprises en 2011. Des hommes armés de kalachnikov eux aussi étaient repartis avec la somme de 100 000 euros.

Publié le samedi 13 février 2016 à 11:10, modifications samedi 13 février 2016 à 11:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !