Faits divers

Bourgoin-Jallieu : Trois enfants victimes d’agressions sexuelles par leurs proches

Dans la commune de Bourgoin-Jallieu, une mère de famille et son ex-compagnon ont été écroués. Ils infligeaient à leurs enfants âgés de 4, 7 et 10 ans, des « soirées privées familiales », durant lesquelles ils étaient victimes de viols et d’agressions sexuelles.

Les faits remontent à septembre 2018 selon nos confrères de linternaute.com. Placé en famille d’accueil, un enfant fait des révélations aux adultes qui l’entourent. Lui, et ses deux demi-soeurs ont été victimes de viols et d’attouchements sexuels. Des actes commis par leurs proches, notamment par leur beau-père, leur mère, l’oncle et la grand-mère.

Considérés comme des “jouets sexuels”

Pendant 2 ans, ces enfants âgés de 4, 7 et 10 ans ont vécu un véritable enfer. Selon leurs propos, ils ont été considérés comme des “jouets sexuels” de l’été 2016 à la fin 2018. De façon régulière et répétée, les enfants auraient été victimes de “soirées privées” durant lesquelles ils auraient subi et réalisé des actes sexuels. Des actes aggravés à partir du moment où la mère s’est mise en couple avec un nouvel individu. Durant ces soirées, les enfants devaient réaliser des actes sexuels parfois entre eux ou avec le chien de la famille. Les participants étaient des personnes de leur entourage : leur mère, leur beau-père, ainsi que leurs oncles et tantes, les grands-parents et des amis de la famille.

Les parents déjà sous une procédure judiciaire pour maltraitances

Ce lundi 4 mars, la Brigade de recherches de Bourgoin-Jallieu a procédé à l’interpellation et la mise en garde-à-vue de dix personnes qui auraient reconnu les faits. Selon le quotidien, elles ont interdiction d’entrer en contact avec les coauteurs ou complices de ces viols, et avec les victimes. La mère des enfants et leur beau-père avaient déjà fait l’objet d’une procédure judiciaire pour maltraitances à l’égard de l’aîné des enfants. Selon le Dauphiné libéré, la grand-mère avait déjà été inquiétée en 1999, pour avoir livré à la prostitution ses deux filles alors mineures à son voisin. L’oncle des trois jeunes victimes fait l’objet d’une instruction judiciaire en cours auprès du tribunal de Chambéry, pour des faits d’atteintes sexuelles.

Placées depuis sous protection judiciaire en janvier 2018, les trois victimes souffrent “d’un retard de développement et de troubles du comportement”. Bonne nouvelle, ces derniers ont tout de même “évolué favorablement depuis leur placement” selon le procureur de la République de Grenoble, Éric Vaillant.

Publié le lundi 11 mars 2019 à 13:28, modifications lundi 11 mars 2019 à 14:44

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct