Faits divers

Belgique : une femme décède après un empoisonnement au tiramisu

Il aura fallu plus d’un an pour découvrir la raison du décès d’une Belge de 46 ans.

L’affaire aurait presque pu en rester là et son mari ne pas être inquiété. En avril 2016, une Belge de 46 ans est empoisonnée à travers un tiramisu. Mais, la présence élevée de somnifères dans son corps laisse très peu de place aux doutes pour les forces de l’ordre. 

Échec au polygraphe

Au moment des faits, il n’est pas suspecté. C’est lui qui a ramené le dessert du restaurant où il travaille. Mais, il essaie de la réanimer avant qu’elle ne décède à l’hôpital. Toutefois, l’autopsie révèle un premier élément intriguant. Une très haute quantité de somnifères dans son corps. Et les enquêteurs sont désormais formels, c’est bien lui qui les aurait administrés.

Agé de 52 ans, il nie pourtant toute implication dans l’histoire. Son avocat continue de répéter que rien dans le dossier ne permet de le lier formellement à l’affaire. Même son échec au polygraphe ne constitue pas un élément suffisant. Déjà emprisonné depuis plus d’un an, son mandat d’arrêt a été prolongé pour un mois de plus récemment.

Du côté de la famille de la victime et des voisins, on soutient plutôt là aussi l’homme. . “Je ne comprends pas pourquoi il est incarcéré depuis si longtemps. Mon mari et moi ne croyons pas qu’il ait pu faire du mal à notre fille“, détaille la mère d’Annick.

Publié le lundi 19 février 2018 à 17:13, modifications lundi 19 février 2018 à 16:21

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !