Faits divers

Aveyron : le suspect était dans un délire paranoïaque

Elodie B., technicienne spécialisée dans le contrôle laitier a été tuée mercredi par  le frère du chef de l’exploitation. Une enquête a été ouverte pour assassinat.

La procureur de Montpellier a annoncé ce vendredi l’ouverture d’une information judiciaire pour “assassinat” dans l’enquête sur l’homicide d‘Elodie B. tuée mercredi par le frère du gérant de l’exploitation. Le suspect était en cours de défèrement ce vendredi.

Cet homme de 47 ans au moment des faits était dans un état de “délire interprétatif paranoïaque” a souligné Christophe Barret lors d’une conférence de presse. L’état de santé mental du suspect reste compatible avec son défèrement. L’autopsie de la victime , montre que sa mort a été causé par une combinaison de strangulation et de noyade à également précisé M.Barret.

MISE A JOUR 19/02/16 17:56

L’agriculteur Aveyronnais a été mis en examen pour “assassinat” ce vendredi après-midi. Christophe Barret, le procureur de la République de Montpellier avait annoncé, ce matin l’ouverture d’une information judiciaire sous ce chef d’accusation, supposant donc la volonté de tuer avec préméditation. En garde à vue, l’exploitant explique «avec calme» que «depuis plusieurs jours, des choses n’allaient pas chez les hommes et les animaux de la ferme”. “Il fallait qu’il la tue pour que cela cesse”.

L’intention homicide n’est pas niée

Selon le procureur, il existe des éléments de préméditation car le suspect avait pris les clefs laissées sur le contact de la voiture par la jeune femme pour l’empêcher de partir. Ensuite , il l’a “ceinturée, étranglée et noyée”. C’est le parquet de Montpellier qui est désormais chargé du dossier, en l’absence de pôle d’instruction criminelle dans la préfecture de l’Aveyron.

Publié le vendredi 19 février 2016 à 11:45, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !