Faits divers

Autriche : Il tue une femme puis en garde un bout pour goûter

Un autrichien a confessé avoir tué une femme puis l’avoir jeté dans un lac. Mais, il ne s’est pas arrêté là dans son explication.

Déjà un lourd passé criminel

C’est une terrible affaire qui vient de sortir dans la presse autrichienne. Tout commence par une découverte particulièrement glauque. Un pêcheur trouve le torse d’une femme en train de flotter dans un lac près de Rust, à l’est de Vienne, la capitale du pays. Une drôle de trouvaille qui remonte à début avril.

Les enquêteurs cherchent alors à identifier le coupable. Leurs recherches les dirigent rapidement vers un homme en particulier. Né en 1995, il a déjà un passé judiciaire parsemé de plusieurs cas de violence et de crimes sexuels. Cet individu a été libéré il y a moins de deux ans sous conditions. Il se trouvait alors à ce moment-là dans une institution pour détenus ayant des troubles mentaux. Selon les informations de la police, il aurait tué la victime lors d’une dispute dans son appartement. Il ne s’agissait toutefois pas d’un acte prémédité. L’homme a avoué l’avoir tué. Puis, il aurait découpé la victime en morceaux avant de la jeter dans un lac.

L’enquête des forces de l’ordre a permis de trouver des traces ADN de la victime chez le tueur. Mais surtout, la police a fait une découverte particulièrement perturbante. L’homme n’avait pas jeté toutes les parties du corps. Certaines d’entre elles se trouvaient dans un congélateur à son domicile. Et il s’en est expliqué auprès de la justice comme l’a précisé le procureur.

Il a déclaré qu’il envisageait de goûter.

Une volonté qui résonne comme un triste écho au souhait de Richard Dawkins, un scientifique qui voulait en finir avec le tabou du cannibalisme. En France aussi des cas de cannibalisme sont apparus, dont l’un fin février en région parisienne. En revanche, dans le cas autrichien, les forces de l’ordre ont toujours été incapables d’identifier la victime. Selon les enquêteurs, elle aurait entre 25 et 30 ans. Le suspect aurait fait sa connaissance près de la gare de Vienne.

 

Publié le jeudi 3 mai 2018 à 18:12, modifications jeudi 3 mai 2018 à 15:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !