Angers : Un balcon s’effondre pendant une soirée étudiante

A Angers, des étudiants fêtaient une pendaison de crémaillère lorsque le balcon de l’appartement s’est effondré. Quatre personnes sont décédées, quatorze ont été blessées.
Effondrement balconmore
Balcons étages inférieursmore
Gravasmore
Quartier bouclémore
Effondrements des balconsmore

Samedi 15 octobre, rue Maillé à Angers, la fête battait son plein aux alentours de 23 heures lorsqu’un balcon a cédé dans un énorme fracas. L’immeuble dans lequel s’est produit ce drame, n’est pas ancien puisqu’il date des années 2000.

Le bilan provisoire est déjà très lourd parmi ces victimes qui sont de jeunes étudiants : quatre morts et quatorze blessés. L’un d’entre eux, d’abord déclaré en état « d’urgence absolue », se trouve à présent dans un état stationnaire, mais certaines personnes sont très sérieusement blessées.

Ils étaient une quinzaine d’amis sur le balcon de cet appartement d’un immeuble du centre-ville d’Angers et participaient à une pendaison de crémaillère au troisième étage quand la construction a cédé de façon nette. Le balcon a emporté les quinze étudiants dans sa chute ainsi que les autres balcons du deuxième et du premier étage.

Ce sont plus de 70 pompiers qui ont été mobilisés toute la nuit pour secourir les personnes sous les gravats. Au CHU d’Angers le Plan Blanc a été déclenché, ce qui signifie que l’ensemble des professionnels de l’établissement a été appelé en renfort.

L’accident a eu lieu à 11 heures du soir. On a été quasiment tout de suite appelés. Donc on a déclenché très rapidement un Plan blanc, notamment pour mettre en place une cellule d’accueil psychologique pour les familles.

A déclaré Michel Pichon, le directeur de garde au CHU d’Angers, au micro de RTL.

Très rapidement, on a su qu’il y avait malheureusement quatre personnes qui étaient décédées sur le coup. Et donc nous avons accueilli au total quatorze personnes blessées : dix à l’hôpital public, au CHU, et quatre dans une clinique en ville. Ces personnes qui sont blessées, leur pronostic vital n’est pas engagé et on a eu des nouvelles relativement rassurantes, même si les blessures peuvent être sérieuses”, a-t-il poursuivi.

Une enquête judiciaire pour homicides et blessures involontaires a été confiée aux services de police du commissariat et du Service Régional de la Police Judiciaire (SRPJ) d’Angers.

La cause de cet accident dramatique est de toute évidence accidentelle.

A d’ores et déjà avancé une source proche de l’enquête.

Modifié : 20 novembre 2016 1 h 25 min

Ce site utilise des cookies.