Faits divers

Albi : La buraliste refuse de lui donner son colis parce qu’elle est voilée

La femme voilé a décidé de déposer plainte pour discrimination.

C’est la troisième fois que cette buraliste d’Albi refuse de donner son colis à une femme parce qu’elle est voilée. Elle va devoir faire face à une nouvelle plainte et un procès.

Une plainte pour discrimination

Nous sommes le 13 avril dans un bureau de tabac d’Albi. Une femme, mère de famille, convertie récemment à l’Islam vient récupérer un colis. Elle est voilée, mais il ne s’agit pas du niqab ni d’un burqa. C’est simplement un voile qui recouvre ses cheveux sans cacher son visage. Mais, la buraliste refuse de l’aider. Elle exige qu’elle se dévoile pour vérifier sa pièce d’identité. La plaignante refuse et reçoit finalement l’aide d’un autre client.

Je suis sortie en pleurant pourtant, je ne suis pas quelqu’un qui est facilement touchée

explique ensuite la jeune femme sur les réseaux sociaux. Elle décide donc de porter plainte pour discrimination. Il s’agit de la 3e plainte de ce genre pour la commerçante. Les précédents faits remontent à fin 2016 et fin 2017. Pourtant, selon Simon Cohen, son avocat, le dossier est vide.

Est-ce que la loi doit être ou non appliquée et est-ce qu’on peut être poursuivi si on applique la loi ? Or, la loi dit que dans un lieu public ou ouvert au public, les personnes doivent pouvoir être identifiées. C’est la loi et c’est tout simplement ce qu’exige cette buraliste qu’on ne peut pas soupçonner une seule seconde d’être raciste.

Elle devra s’expliquer devant le tribunal le 24 mai prochain.

Publié le vendredi 20 avril 2018 à 16:01, modifications vendredi 20 avril 2018 à 15:06

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !