Faits divers

Affaire du petit Grégory : le procureur de Dijon menacé par un corbeau

L’affaire du petit Grégory suscite encore à ce jour de nombreuses véhémences. En effet, le procureur de Dijon , Jean-Jacques Bosc vient de dévoiler qu’il avait reçu en août dernier une lettre de menace envoyé par un corbeau.

STORY - Episode 15/15

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédent

C’est une nouvelle étape dans l’affaire du petit Grégory. Alors que les enquêteurs avaient mis en examen les époux Jacob, présumés coupables dans cette affaire, voici un nouveau rebondissement que le procureur de Dijon vient de dévoiler à la presse.

Le procureur menacé de mort par un corbeau

Jean-Jacques Bosc, en charge du dossier, a reçu le 11 août dernier une lettre anonyme, écrite avec un normographe, comportant des menaces de mort à son encontre. Cette lettre met en garde le procureur de Dijon et fait référence au suicide du juge Lambert en juin dernier. En effet, celui-ci était, à l’époque des faits, en charge de l’instruction.

Tu prend la même direction que le pti juge Lambert. Y a un sac qui t’attend. Tu sauras jamais pour le petit. Justice est faite pour Lambert et les autres. Gendarme et Flicks à voir.

Un profil ADN identifié

Selon France Inter un profil ADN masculin a été isolé sur la lettre et l’enveloppe en question. Pour l’instant, aucune correspondance n’a été trouvée et les enquêteurs ne savent pas d’où est partie la lettre. Jean-Jacques Bosc, a expliqué que cette lettre n’avait aucune incidence “sur le développement du dossier”, ajoutant “qu’il y avait un climat un peu pesant dans cette affaire.” On veut bien le croire !

Publié le mercredi 6 décembre 2017 à 14:11, modifications mercredi 6 décembre 2017 à 14:32

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédent

Vous aimerez aussi

-->

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Vers le top