Faits divers

Affaire Mireille Knoll : la mère d’un suspect accusée d’avoir détruit ou modifié des preuves du crime

La mère de Yacine M., écroué pour le meurtre antisémite de Mireille Knoll, aurait modifié ou détruit un couteau ayant servi au crime pour disculper son fils.

Alors que l’affaire Mireille Knoll, sauvagement assassinée par un voisin, continue d’émouvoir la France, un dernier rebondissement vient à nouveau ébranler les certitudes sur cette affaire. En effet, la mère de l’un des auteurs présumés du meurtre a été mise en examen pour “destruction ou modification des preuves d’un crime”.

La mère du suspect habitait dans le même immeuble que Mme Knoll

Alors que les deux suspects accusés du meurtre de Mireille Knoll s’accusent mutuellement du crime tout en niant son caractère antisémite, la mère de l’un d’entre eux a été mise en examen pour avoir détruit des preuves. En effet, celle-ci aurait manipulé l’une des armes ayant servi à ce crime odieux, en l’occurrence un couteau, pour empêcher l’inculpation de son fils, Yacine M. 

Alors que le caractère antisémite de ce meurtre a été définitivement retenu, cette nouvelle mise en examen pourrait bien faire avancer l’affaire. En effet, les deux suspects viennent d’être écroués pour cet homicide volontaire, motivé par “l’appartenance vraie ou supposée de la victime à une religion“.

Cette affaire a beaucoup ému les Français, et une marche blanche avait été organisée le mercredi 20 mars en souvenir de la victime. Celle-ci s’était toutefois transformé en manifestation politique lorsque Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon en ont été expulsés, ce qu’avait regretté une grande partie de la communauté juive.

Publié le mercredi 11 avril 2018 à 12:09, modifications mercredi 11 avril 2018 à 10:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !