Faits divers

Affaire Maëlys : Un suspect avoue qu’elle est montée dans sa voiture

Depuis la disparition de la petite Maëlys il y a maintenant plus d’une semaine, l’enquête n’avance pas. C’est du moins ce que nous pensions jusqu’à hier soir. Car ce dimanche soir, il y a eu un énorme retournement de situation. Un homme a été mis en examen puis placé en détention provisoire. Retour sur cette avancée dans l’enquête sur la disparition de la fillette.

STORY - Episode 7/87

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Affaire Maëlys

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Une disparition mystérieuse

C’est dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août que la petite Maëlys a disparu. Elle a été vue pour la dernière fois aux alentours de 3h du matin. Rapidement, les 180 invités présents au mariage de la salle des fêtes de la commune de Pont-de-Beauvoisin, se sont mis à sa recherche. Finalement, devant leur échec à retrouver l’enfant, les forces de l’ordre ont été contactées. Rapidement, les recherches se sont organisées.

Mais en vain. Plus d’une semaine plus tard, toujours aucun signe de la petite fille qui n’a que 9 ans. En effet, des énormes moyens ont été mis à la disposition des équipes de recherche sur le terrain, mais rien n’a été trouvé. Les cours d’eau ont également été fouillés. Une battue citoyenne avec plus de 500 participants a été également mise en place ce week-end, mais aucune trace de la fillette sur le secteur.

Des gardes à vues

Les autorités en charge de l’enquête ont interrogés plus de 200 personnes. Deux hommes ont été placés en garde à vue à la fin de la semaine dernière. Non pas qu’ils soient considérés comme coupables, mais il fallait vérifier quelques incohérences dans leurs emplois du temps. L’un d’eux notamment s’était absenté pendant la soirée. Et il aurait pu être en contact avec Maëlys.

Finalement, les deux hommes ont été relâchés. Mais on apprend ce matin qu’un homme âgé de 34 ans a été mis en examen hier soir, et qu’il est placé en détention provisoire…

Il a reconnu certains faits

L’homme mis en examen puis écroué ce dimanche soir a reconnu ce matin que Maëlys était bien monté dans sa voiture. Il clame son innocence et affirme qu’elle était accompagnée d’un petit garçon. La fillette serait montée à l’arrière du véhicule pourvoir si le chien du suspect était dans le coffre. Une trace d’ADN de la petite fille a bel et bien été retrouvée dans la voiture de l’homme arrêté.

L’avocat, Maître Bernard Méraud, a confié à l’AFP qu’une trace d’ADN de Maëlys a été révélée sur un élément de commande du tableau de bord. Ce qui tendrait à prouver que l’enfant n’était pas seulement à l’arrière du véhicule comme l’affirme l’homme écroué. L’homme a donc été mis en examen pour « chef d’arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire de mineur de 15 ans ». C’est le Parquet de Grenoble qui a annoncé la nouvelle dans un communiqué publié dans la nuit de dimanche à lundi.

Un homme déjà placé en garde à vue

C’est le même homme qui avait été interpellé jeudi dernier à son domicile, puis placé en garde à vue. Il avait été remis en liberté vendredi soir. Mais quelques éléments bizarres ont conduit les forces de l’ordre à l’interroger de nouveau ce dimanche. Devant ses déclarations, il a finalement été écroué. L’homme continue pour l’instant à clamer son innocence. Sa mère est d’ailleurs sortie du silence sur RMC affirmant que son fils n’était «pas capable de ça »

Vous savez, ils ont joué. Il y avait des jeux sur place. La petite, elle (les) a touchés. Lui, il va toucher derrière, il va rentrer dans sa voiture et toucher sa voiture, et voilà, puisqu’on trouve d’infimes traces. Qu’on retrouve quelque chose de vraiment important, je comprendrais, mais là, (ce sont) d’infimes traces”, a-t-elle avancé sur notre antenne.

Publié le lundi 4 septembre 2017 à 11:01, modifications lundi 29 janvier 2018 à 15:19

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

1 Commentaire

En direct