Faits divers

Affaire Maëlys : un cliché pris par une caméra de vidéosurveillance intrigue les enquêteurs

La petite Maëlys, 9 ans, disparu fin août lors d’un mariage reste toujours introuvable. Un suspect Nordhal.L suspecté d’avoir enlevé la petite clame toujours son innocence pourtant un nouveau rebondissement dans l’affaire intrigue les enquêteurs.

STORY - Episode 25/87

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Affaire Maëlys

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Cette petite Maëlys reste introuvable malgré les recherches. Les parents ont fait un appel pour connaître la vérité et ont interpellé le présumé suspect dans cette affaire sordide. Nordhal L que tout semble accuser ne bronche pas face aux accusations qui le rendrait responsable de l’enlèvement de la fillette.

Aujourd’hui, un individu est suspecté, mis en examen par des juges qui ont donné des indices graves et concordants à son encontre (…) Nous lui demandons de dire tout ce qui s’est passé cette nuit-là et de coopérer avec la justice. Son comportement depuis le début de l’enquête ne nous convainc pas de sa bonne foi et de sa volonté de participer sérieusement à l’enquête.

La mère, pense «qu’il pourrait détenir des informations importantes et pouvant les aider à retrouver leur fille”.

L’enquête n’avance pas

Malgré les nombreux appels à témoin , les vastes ratissages, toujours rien aucune nouvelle de la fillette. Pourtant, les enquêteurs ont peut-être un élément qui pourrait s’avérer d’une grande importance dans l’affaire. Il s’agirait d’une photographie sur lequel apparaîtrait le véhicule de l’homme suspecté d’avoir enlevé la fillette de 9 ans dans la nuit du 26 au 27 août. En effet, le soir du mariage Maëlys portait une tenue blanche. De fait, cette photo a été prise à Pont-de-Beauvoisin entre 3 heures et 4 heures du matin, le jour de la disparition de la fillette.

Un cliché de mauvaise qualité

Seulement, le cliché de mauvaise qualité ne permet pas d’affirmer qu’il s’agit sans le moindre doute de l’Audi A3 de Nordhal L. Cette photographie avait déjà été révélée fin septembre par Le Dauphiné Libéré. A l’époque, il avait été dit que le véhicule de Nordhal.L avait été flashé puis cette information avait été démentie par le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat. Le parquet avait précisé qu’il ne communiquerait “que s’il existe des éléments nouveaux qui doivent être portés à la connaissance du public et que si cette communication n’est pas de nature à nuire aux investigations en cours”.

Publié le vendredi 20 octobre 2017 à 12:03, modifications lundi 29 janvier 2018 à 15:11

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct