(FILES) This file photo taken on August 28, 2017 shows a picture taken of an appeal for witnesses poster issued by the Gendarmerie of Pont-de-Beauvoisin for Maelys, a 9-year-old girl who disappeared during a wedding party on August 26 overnight in Pont-de-Beauvoisin, eastern France. A man has been charged with kidnapping and placed in provisional detention in connection with the disappearance of a nine-year-old girl during a wedding in the Alps, a French public prosecutor said on September 4, 2017. / AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES

Affaire Maëlys : Plusieurs éléments intriguent les enquêteurs…(mise à jour)

L’enquête progresse lentement, mais il y a tout de même du nouveau dans l’enquête concernant la disparition de la petite Maëlys. Un homme a été placé en garde à vue, et certains éléments semblent incohérents.

L’étau semble se resserrer autour du principal suspect qui a été placé en détention et mis en examen dimanche soir. En effet, l’homme, âgé de 34 ans, est troublant. Certains éléments le concernant intriguent les enquêteurs.

Un homme placé en garde à vue

Jeudi dernier, un homme âgé de 34 ans a été placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête portant sur la disparition de Maëlys. La fillette a disparu il y a maintenant neuf jours, au cours d’un mariage à Pont-de-Beauvoisin, dans l’Isère. L’emploi du temps du suspect comportait un « trou » et les services de police voulait absolument éclaircir ce point. Finalement, il avait été relâché, vendredi soir. Avant d’être à nouveau entendu par les forces de l’ordre dimanche après. Quelques heures après, l’homme a été placé en détention. Il est suspecté dans la disparition de Maëlys.

Des traces ADN

Ce qui trouble les enquêteurs, ce sont les déclarations changeantes au fil des interrogatoires. En outre, il a avoué que la petite fille était montée dans sa voiture. Ce qui a été confirmé par les analyses ADN relevées dans son véhicule. Selon lui, elle était montée à l’arrière de la voiture avec un petit garçon, pour voir son chien, qui était dans le coffre.

Au départ, l’homme a confié avoir croisé et échangé quelques mots avec Maëlys. Puis, il a reconnu que l’enfant était bien montée dans sa voiture, une Audi A3. Ses déclarations changent donc au fil des jours.

Un short disparu

De plus, l’homme affirme avoir quitté le mariage précipitamment en plein milieu de la soirée après avoir tâché son short avec du vin. Il serait alors retourné chez lui, ce que ses parents ont confirmé. Mais ce short reste introuvable.

L’avocat de l’ancien militaire maître-chien a expliqué que ce short était si abîmé que son client l’aurait jeté. Mais pour l’instant, aucun signe du vêtement.

Voiture lavée de fond en comble

La voiture du suspect a été lavée de fond en comble le lendemain du mariage. Ce dernier affirme qu’il avait une bonne raison pour faire cela puisqu’il voulait vendre sa voiture. D’ailleurs, l’acheteur potentiel du véhicule a confirmé qu’il devait la récupérer dans la semaine qui suivait le mariage. C’est un point que les enquêteurs trouvent particulièrement troublant.

Des griffures sur les bras

L’homme présente également des griffures sur les avant-bras et sur les jambes. Il affirme avoir fait du jardinage et s’être blessé à ce moment-là.

L’homme est déjà connu des services de police pour des infractions de droit commun. Pour l’instant, il est considéré comme suspect, et l’enquête sur la disparition de Maëlys continue à avancer. Les zones d’ombre sont encore nombreuses. À suivre…

Mise à jour le 05/09/2017 à 12h24

Une perquisition chez les parents du présumé suspect est actuellement en cours

Modifié : 29 janvier 2018 15 h 19 min

Ce site utilise des cookies.