Faits divers

Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais impliqué dans la tuerie de Chevaline ?

Décidément, de plus en plus de soupçons pèsent sur Nordahl Lelandais qui ne serait pas seulement impliqué dans la disparition de la petite Maëlys. Non seulement il pourrait avoir un lien avec la disparition d’un militaire en avril dernier, mais en plus, il pourrait être impliqué dans la tuerie de Chevaline qui a eu lieu en 2012…

STORY - Episode 34/86

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Affaire Maëlys

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Nordahl Lelandais est incarcéré depuis la disparition de la petite Maëlys âgée de 9 ans, en août dernier. L’homme continue à nier, mais les enquêteurs s’intéressent à lui dans le cadre d’autres affaires de disparitions et de meurtres.

En effet, le suspect semble avoir un lien avec la disparition d’un militaire à Chambéry en avril dernier. Mais ce n’est pas tout. Des vérifications sont actuellement en cours quant à son implication dans la tuerie de Chevaline en Haute-Savoie, qui s’était déroulée le 5 septembre 2012.

Que s’est-il passé ?

Les faits se sont déroulés le 5 septembre 2012. Ce jour-là, sur une route proche de la commune de Chevaline, un homme âgé de 50 ans, Saad al-Hilli, son épouse âgée de 47 ans, sa belle-mère âgée de 74 ans, sont retrouvés morts. Ils ont été sauvagement assassinés de plusieurs balles. Une des fillettes du couple s’était cachée sous la jupe de sa mère et avait été blessée. L’autre petite fille s’en était sortie indemne.

Plusieurs pistes avaient alors été explorées pour comprendre les faits. L’hypothèse d’un tueur local était celle qui avait été retenue. La piste d’un ancien militaire avait été évoquée, à cause de l’arme du crime. En effet, il s’agit d’un Luger P06 de calibre 7,65, un pistolet qui a équipé l’armée suisse. Or, il faut savoir que Nordahl Lelandais avait été dans la marine et également ancien maître-chien du 132e bataillon cynophile de l’armée de terre basé à Suippes. Ce dernier avait finalement été réformé à cause de son comportement psychologique instable et de son addiction à la drogue.

Beaucoup de points laissent à penser que Nordahl Lelandais n’a peut-être pas encore livré tous ses secrets.

Publié le vendredi 22 décembre 2017 à 11:02, modifications vendredi 22 décembre 2017 à 10:53

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !