Faits divers

Affaire Maëlys : les dernières pistes d’investigation pour les enquêteurs

Il reste encore plusieurs mystères à élucider dans le cadre de l’affaire Maëlys suite aux aveux de Nordahl Lelandais.

STORY - Episode 58/86

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Affaire Maëlys

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Nordahl Lelandais a fini par avouer le meurtre de la petite Maëlys le 14 février 2017, après avoir menti effrontément pendant des mois. Le corps de la fillette âgée de 8 ans au moment de sa mort a ensuite été retrouvé le jeudi 15 février, grâce aux indications du meurtrier. Mais celui-ci a été très évasif sur les circonstances de sa mort. Les enquêteurs ont donc encore beaucoup de travail pour élucider tous les mystères de cette affaire sordide.

Trouver les signes d’une mort violente

Le corps de Maëlys a passé 6 mois dans un ravin à Saint-France en Savoie, pendant lesquels de nombreuses intempéries l’ont fortement dégradé. Les os de la fillette ont donc été dispersés par des glissements de terrain, mais les experts légistes ont effectué un travail remarquable qui a permis de retrouver la quasi-totalité du corps.

Les experts de l’IRCGN, l’Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale, ont mis le corps sous protection à cause de l’humidité extrême à laquelle il a été exposé. Selon le directeur de l’institut Patrick Touron,

Avant de pouvoir recueillir de l’ADN et passer à l’exploitation des traces biologiques nous devons sécuriser tout ce qui a été recueilli.

Dans un second temps, les analyses précises des médecins légistes permettront d’en savoir davantage sur les circonstances de la mort de la jeune fille, notamment en repérant des traces de traumatismes. Or, Nordahl Lelandais ne semble pas être en mesure d’éclairer davantage les enquêteurs pour l’instant, puisque celui-ci s’est montré très évasif en évoquant une mort accidentelle et a été récemment hospitalisé sous l’avis des médecins. A l’issue de cette analyse très poussée, le corps de la fillette sera rendu à sa famille.

Publié le lundi 19 février 2018 à 12:53, modifications lundi 19 février 2018 à 12:53

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !